Actualité juridique

Fusion Vivendi-Seagram

Le 13/10/2000, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Concurrence.

Vos réactions...

   

La Commission européenne doit rendre aujourd'hui sa décision relative à la fusion entre la société française Vivendi et Seagram, entreprise canadienne détentrice des studios Universal (in TF1.fr). Ce projet est le plus grand projet d'acquisition jamais entrepris par une société française et donnerait naissance au 2ème groupe mondial de l'audiovisuel. Mais face à l'optimisme patenté des entrepreneurs en cause, des réserves sont à formuler.
Ainsi Le Monde, préjuge de la décision de l'instance communautaire : une enquête dilatoire de quatre mois serait ordonnée. Mr Mario Monti, commissaire européen à la concurrence n'aurait pas obtenu d'engagements suffisants, eu égard à l'opération de regroupement. On présume d'un abus de position dominante sur le marché de l'audiovisuel : la chaîne Canal +, affiliée à la société Vivendi, risque d'avoir "un accès automatique et exclusif"aux droits cinématographiques du studio Universal. Par ailleurs, concernant le catalogue musical de la société nouvelle, le groupe peut-être tenté d'imposer aux consommateurs le truchement de son portail (Vivazzi) en ligne.
Yahoo!Actualités, pour sa part, pressent l'autorisation de la Commission, pour peu que Vivendi s'oblige à céder sa participation dans la société BskyB.
comme le rappelle Mr Graton, journaliste, l'instance bruxelloise a dors et déjà donné son aval à la fusion entre Time Warner (groupe américain de médias) et America Online (in TF1.fr). Cependant c'est sur la base d'un compromis que l'opération est autorisée. AOL doit se désengager de Bertelsmann (firme allemande qui détient un catalogue musical conséquent sur le marché européen). Est ainsi circonscrit tout risque d'abus de position dominante de la nouvelle entité. Cette dernière aurait contrôlé "la principale source de droits d'édition musicale en Europe", en imposant, via AOL, l'usage exclusif par les consommateurs, du logiciel de lecture Winamp (propriété d'AOL), pour accéder aux sources musicales en cause.
Voir la législation européenne en vigueur relative au droit de la concurrence, et un accès privilégié à la Direction générale de la concurrence européenne, sous la houlette de Mr Monti.

© 2000 Net-iris

   

Commentaires et réactions :



-