Actualité juridique

Le plan de lutte contre le tabagisme prend en charge le remboursement des substituts nicotiniques à hauteur de 50 euros

Le 05/12/2006, par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

La circulaire du 29 novembre 2006 relative à l'interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif comporte un volet lié à l'accompagnement des fumeurs afin qu'ils cessent d'être dépendants du tabac.
Ainsi, toute personne faisant la demande de remboursement des substituts nicotiniques auprès des caisses d'assurance maladie, sera remboursée dans la limite de 50 euros au total, soit un remboursement partiel, correspondant environ au tiers du traitement de substitution nicotinique.
En articulation avec le plan de lutte contre les addictions, le nombre de consultations en tabacologie en vue d'un sevrage, sera doublé, passant de 500 à 1.000. Ce doublement concernera en premier lieu les consultations collectives et permettra de faire face à l'augmentation des demandes de sevrage, sans délai d'attente. Un plan de formation, destiné aux personnels de ces consultations (médecin, infirmier, secrétaire médicale, psychologue ou diététicien) qui devront être recrutés, sera mis en place d'ici la fin de l'année.
En outre, le Gouvernement va lancer à partir du 27 novembre, une plate-forme téléphonique (numéro : 0825.309.310) et ouvrir dès le 15 décembre, un site internet dédié, où seront téléchargeables des kits d'information pour les entreprises, les administrations et les professionnels de santé (tabac.gouv.fr). Outre la signalétique, ce kit comprendra le texte du décret, un dépliant d'explication et une affichette de mobilisation.
Pour faire évoluer durablement les comportements sur le tabac, un baromètre du tabagisme passif, élaboré sous la direction de Bertrand Dautzenberg, professeur au service de pneumologie du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, réunira des indicateurs permettant de mesurer les effets de l'interdiction. Inspiré des statistiques de la mortalité routière et montrant les bénéfices rapides pour la santé publique de l'interdiction totale de fumer, ce baromètre sera publié mensuellement.
Pour ce qui est des campagnes de communication, une campagne télévisée consacrée aux méfaits du tabagisme passif est en cours de diffusion du 16 novembre au 6 décembre. Ensuite, une campagne radio et internet rappellera les dispositifs d'aide à l'arrêt, avant et après la période des fêtes de fin d'année.
Dans un second temps, à compter du mois de janvier 2007, une campagne sera mise en place pour informer sur les modalités effectives de l'interdiction.
Enfin, une campagne est déjà prévue au second semestre 2007 pour préparer la mise en place de l'interdiction de fumer dans les cafés, hôtels, bars, restaurants, discothèques et casinos.

© 2006 Net-iris

   

Commentaires et réactions :



-