Actualité juridique

Les émetteurs de warrants et de certificats doivent utiliser la nouvelle classification des produits établie par Euronext

Le 29/11/2007, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Finance.

Vos réactions...

   

Depuis le 15 novembre 2007, les warrants (bons d'option) et certificats admis aux négociations sur les quatre places de cotation d'Euronext (Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et Paris) font l'objet d'une classification au moment de leur admission. Euronext distingue deux grandes familles de produits : les produits d'investissement (indexation pure, amélioration du rendement et protection du capital) et les produits à effet de levier (indexation inverse, warrant simple, combinaison d'options, produit à levier à barrière désactivante et digitale à barrière désactivante). Cette classification, qui sera amenée à évoluer en fonction des besoins des investisseurs et des créations de nouveaux instruments par les émetteurs, doit être privilégiée par les émetteurs de warrants et de certificats, préconise l'AMF dans un communiqué.
En effet, la classification, qui va dans le sens d'une amélioration de la lisibilité des produits structurés, doit permettre aux intermédiaires et aux investisseurs de mieux appréhender le risque encouru sur ces produits de plus en plus variés et complexes. Aussi, l'Autorité des marchés financiers préconise l'utilisation de cette classification par les émetteurs de warrants et de certificats, dans les projets de prospectus et de supports de communication à caractère promotionnel, que l'admission de ces produits sur les marchés d'Euronext ait été demandée ou non.

© 2007 Net-iris

   

Commentaires et réactions :



-