Actualité : point de droit

Comment se calculent les charges sociales et fiscales des auto-entrepreneurs ?

Le 14/01/2011, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...

   

Le régime de l'auto-entrepreneur s'adresse aux entreprises individuelles artisanales, commerciales ou libérales qui relèvent du régime fiscal de la micro-entreprise. Il offre des formalités de création d'entreprise allégées ainsi qu'un mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations et contributions sociales et de l'impôt sur le revenu.

Bien que les auto-entrepreneurs bénéficient d'un régime social et fiscal particulier, ce statut n'est pas forcément le plus avantageux par rapport au régime micro et au régime réel pour un chiffre d'affaires identique.
Aussi, le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables, en partenariat avec l'APCE, a développé un simulateur de calcul de charges sociales et fiscales dédié aux auto-entrepreneurs.

Cet outil permet gratuitement :

  • de comparer en un instant le coût social et fiscal de chacun des trois régimes d'imposition (auto-entrepreneur, régime micro et régime réel) pour un chiffre d'affaires et un bénéfice estimés et ainsi d'identifier le régime le plus favorable ;

  • d'établir une simulation visuelle, toujours en comparant les coûts de chacun des régimes, pour différents niveaux de chiffres d'affaires et de bénéfices estimés.

Le nombre d'informations à saisir est limité (chiffre d'affaires, bénéfice, nature de l'activité) ce qui facilite son utilisation. Les informations sont accompagnées de notes explicatives.
Le site propose des exemples de simulation, comme celui d'un retraité auto-entrepreneur, ayant opté pour le prélèvement fiscal libératoire, qui réalise un chiffre d'affaires de 7.500 euros.

Enfin, pour le professionnel libéral, un simulateur auto-entrepreneur libéral 2010, développé par les membres du comité Profession libérale du Conseil Supérieur est également disponible.

© 2011 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :