Actualité juridique

Le climat des affaires se détériore en France en octobre 2011

Le 21/10/2011, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...

   

La crise de la dette pèse lourdement sur les entreprises françaises et confirme le retournement défavorable enregistré en septembre.

Selon les dernières données de l'indicateur du climat des affaires en France, calculé par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) à partir des réponses des chefs d'entreprises des principaux secteurs d'activité, les chiffres s'orientent pour le second mois de suite à la baisse. Il a perdu entre septembre et octobre, 1 point (après avoir perdu 9 points de juillet à septembre) pour se situer désormais à 95 points. Il se place ainsi à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (100).

Dans le même temps, "l'indicateur de retournement qui avait basculé en septembre dans la zone défavorable, s'y maintient en octobre". A la fin octobre, l'Insee indique que les indicateurs de retournement sectoriels "sont tous dans une zone défavorable", ce qui rend quasiment impossible pour le Gouvernement le maintien de ses prévisions de croissance pour 2011 et 2012.

Conséquences immédiates, l'Etat français va devoir dans le collectif budgétaire 2012 et rectificatif pour 2011, accentuer les recettes fiscales, pour maintenir ses engagements de réduction du déficit public, indispensables à la sortie de crise compte tenu du contexte actuel de la zone euro.

Le Gouvernement devrait donc rapidement réviser à la baisse ses prévisions de croissance pour 2012, aujourd'hui encore fixées à 1,75%, d'autant plus que l'Allemagne vient d'annoncer, selon LeFigaro, qu'elle allait abaisser elle aussi ses prévisions. Le risque que la croissance soit inférieure à 1,5%, a été évoqué par le Ministre du budget, François Baroin.

© 2011 Net-iris

   

Commentaires et réactions :