Actualité : article de veille

Consignes de comportements à adopter en cas de vagues de submersion

Le 24/10/2011, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droit Administratif.

Vos réactions...

   

En cas de déclenchement des alertes orange ou rouge, la population est invitée à adopter certaines mesures de précaution et de vigilance.

Introduction

Alors que le ministère de l'Ecologie a décidé, à la suite de la tempête Xynthia, de renforcer la prise en compte des submersions marines, MeteoFrance annonce qu'il va mettre en place une nouvelle vigilance vagues submersions, afin de mieux anticiper les montées extrêmes du niveau de la mer. Un pictogramme sera intégré à la carte de vigilance météorologique, ce qui permettra d'informer les populations et les responsables locaux.

La vigilance vagues submersions vient ainsi compléter les dispositifs d'alerte associés à des phénomènes météorologiques et hydrologiques : canicule, pluie-inondation, avalanches, inondation, orages, neige-verglas, grand froid, et vent violent.

Ce dispositif s'accompagne de consignes de comportements adaptées destinées à faciliter, pour les services de l'Etat et les collectivités concernés, l'organisation de l'alerte à partir de la vigilance.
A ce jour, seuls 68 % des personnes interrogées appliquent les consignes de comportement associées en cas de vigilance orange ou rouge, "preuve que dans le domaine de la prévention des risques, la pédagogie est toujours nécessaire", a déclaré la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les consignes de sécurité adaptées en cas de vigilance "vagues-submersion"

En cas de déclenchement de la vigilance orange

Il faut se tenir au courant de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias, et éviter de circuler en bord de mer à pied ou en voiture. Si nécessaire, il faut circuler avec précaution en limitant sa vitesse et ne pas s'engager sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

Les consignes de sécurité varient en fonction des destinataires de l'information :

Pour les habitants du bord de mer

  • Fermer les portes, fenêtres et volets en front de mer ;
  • Protéger les biens susceptibles d'être inondés ou emportés ;
  • Prévoir des vivres et du matériel de secours ;
  • Surveiller la montée des eaux et se tenir informé.

Pour les plaisanciers

  • Ne pas prendre la mer ;
  • Ne pas pratiquer de sport nautique ;
  • Avant l'épisode, vérifier l'amarrage du navire et l'arrimage du matériel à bord. Ne rien laisser à bord qui pourrait provoquer un sur-accident.

Pour les professionnels de la mer

  • Eviter de prendre la mer ;
  • Rester prudent en cas de sortie ;
  • A bord, porter les équipements de sécurité tels que les gilets de sécurité.

Pour les baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs

  • Ne pas se mettre à l'eau ou se baigner ;
  • Ne pas pratiquer d'activité nautique de loisirs ;
  • Rester particulièrement vigilant, et ne pas s'approcher du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise) ;
  • S'éloigner des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

En cas de déclenchement de la vigilance rouge

Il faut se tenir informé de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias, mais aussi, ne pas circuler en bord de mer, à pied ou en voiture, ni pratiquer d'activités nautiques ou de baignade.

Les consignes de sécurité varient en fonction des destinataires de l'information :

Pour les habitants du bord de mer ou le long d'un estuaire

  • Fermer toutes les portes et les fenêtres, ainsi que les volets en front de mer ;
  • Protéger les biens susceptibles d'être inondés ou emportés ;
  • Prévoir des vivres et du matériel de secours ;
  • Surveiller la montée des eaux et se tenir prêt à monter à l'étage ou sur le toit ;
  • Rester informé auprès des autorités communales ou préfectorales et se préparer, si nécessaire et sur leur ordre, à évacuer l'habitation.

Pour les plaisanciers, gestionnaires de port et professionnels de la mer

  • Ne pas prendre la mer, ni pratiquer de sport nautique ;
  • Pour ceux qui seraient en mer au moment du déclenchement de la vigilance rouge, ils ne doivent pas essayer de revenir à la côte ;
  • Avant l'épisode, vérifier l'amarrage du navire et l'arrimage du matériel à bord. Prendre les mesures nécessaires à la protection des embarcations. Ne rien laisser à bord qui pourrait provoquer un sur-accident.

Pour les baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs du bord de mer

  • Ne pas se mettre à l'eau, ni se baigner ;
  • Rester particulièrement vigilants et s'éloigner du bord de l'eau (rivage, plages, ports, sentiers ou routes côtières, falaises,...).

© 2011 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-