Actualité : en bref

La culture du MON 810 restera interdite en France en 2014

Le 20/03/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

Le ministère de l'Écologie a confirmé la volonté de la France de maintenir l'interdiction de cultiver sur le territoire du maïs génétiquement modifié.

Saisi après renvoi d'une question préjudicielle à la Cour de justice de l'Union européenne, le Conseil d'Etat avait annulé le 28 novembre 2011 les arrêtés du Ministre de l'agriculture et de la pêche suspendant la cession et l'utilisation des semences de maïs OGM (MON 810) et interdisant la mise en culture de ces variétés de semences.

Mais la France ne souhaite pas que du maïs génétiquement modifié soit cultivé sur son territoire. Aussi, les représentants de la Confédération paysanne, de l'Union nationale des Apiculteurs Français et de la Fédération Française des Apiculteurs professionnels s'étaient réunis, début janvier 2012, avec les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture de l'époque, afin de maintenir l'interdiction des cultures OGM sur le territoire français.
Le Gouvernement français avait décidé par arrêté, de maintenir son opposition à la culture du maïs génétiquement modifié, et de garantir que "la culture du MON810 resterait interdite en France".

En 2014, le Gouvernement maintient cette politique en interdisant la commercialisation, l'utilisation et la culture des variétés de semences de maïs génétiquement modifié (Zea mays L. lignée MON 810), en se fondant sur les dernières études scientifiques.

Source : Arrêté du 14 mars 2014

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-