Actualité juridique

Limites à la récupération d'indus sur les prestations familiales en 2014

Le 15/01/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Protection Sociale.

Vos réactions...

   

Actualisation du montant mensuel du prélèvement effectué sur les prestations familiales à échoir en cas de recouvrement d'indus.

Tout paiement indu de prestations familiales est récupéré, sous réserve que l'allocataire n'en conteste pas le caractère indu, par retenues sur les prestations à venir ou par remboursement intégral de la dette en un seul versement si l'allocataire opte pour cette solution. A défaut, l'organisme payeur peut procéder à la récupération de l'indu par retenues sur les échéances à venir dues.

Comme chaque année au 1er janvier, les montants des plafonds de plusieurs prestations familiales sont revalorisés. L'arrêté du 19 décembre 2013 relatif au montant des plafonds de certaines prestations familiales revalorise également les tranches du barème applicable au recouvrement des indus et à la saisie des prestations, à compter du 1er janvier 2014.

S'agissant du paiement indu de prestations familiales, il peut être récupéré par retenues sur les prestations à venir dans les conditions suivantes (article D553-1 du Code de la sécurité sociale) :

  • les tranches de revenus sur lesquelles sont effectuées les retenues sont fixées à :
    - 25% sur la tranche de revenus comprise entre 255 et 380 euros ;
    - 35% sur la tranche de revenus comprise entre 381 et 571 euros ;
    - 45% sur la tranche de revenus comprise entre 572 et 762 euros;
    - 60% sur la tranche de revenus supérieure à 763 euros ;
  • la retenue forfaitaire opérée sur la tranche de revenus inférieure à 255 euros s'élève à 48 euros ;
  • le revenu mensuel pondéré est réputé être égal à 1.140 euros lorsque les informations relatives aux revenus de l'allocataire, de son conjoint, de son partenaire d'un pacte civil de solidarité ou concubin ne sont pas en possession de l'organisme débiteur de prestations familiales.

© 2014 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :