Actualité : article de veille

Rentrée scolaire 2013-2014 rime avec semaine de 4 jours et demi

Le 28/01/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Civil / Famille & Personne.

Vos réactions...

   

Publication du décret modifiant le calendrier de l'année scolaire 2013-2014 : un planning à connaître pour anticiper la modification des emplois du temps.

Le Gouvernement a décidé de passer outre l'avis défavorable du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), qui a rejeté il y a quelques semaines (par 55 voix contre et 5 pour) le projet de décret du Gouvernement visant à modifier les rythmes scolaires dans la perspective de rétablir, dans 8 mois, la semaine de 4,5 jours.

En effet, le ministère de l'Education nationale a fait publier au journal officiel le décret (n°2013-77) du 24 janvier 2013 qui réforme les rythmes scolaires au début de l'année scolaire 2013-2014. Les communes qui ne souhaitent pas appliquer cette réforme dans 8 mois ont jusqu'au 31 mars 2013 pour demander au directeur académique des services de l'éducation nationale le report de la réforme à l'année scolaire 2014-2015.

Le texte organise la semaine scolaire sur 24 heures d'enseignement réparties sur 9 demi-journées afin d'alléger la journée d'enseignement. Les heures d'enseignement sont fixées les lundi, mardi, jeudi, vendredi et le mercredi matin, avec une pause déjeuner d'au moins 1h30.

Cette réforme est fondée sur les recommandations du rapport sur la refondation de l'école de la République qui a, pendant près de 2 mois, mobilisé 800 acteurs de la communauté éducative. Ces acteurs ont notamment recommandé au ministre de l'Education nationale d'augmenter l'âge de l'obligation scolaire et de réformer les rythmes scolaires. Pour autant, la réforme avait soulevé plusieurs points de blocage et d'insatisfaction du CNESER portant essentiellement sur les compétences des Conseils d'école dans l'organisation du temps scolaire (les membres du Conseil souhaitant que chaque Conseil d'école décide de l'emploi du temps dans son école), la nécessaire élaboration d'un "Projet Educatif Territorial", et l'absence de revalorisation des salaires des enseignants, indique le syndicat SnUipp-FSU.

En permettant que la réforme entre en vigueur en deux temps, le Gouvernement répond favorablement à une revendication des maires qui s'inquiétaient depuis des mois des conséquences de cette réorganisation sur le coût et l'organisation des activités extrascolaires dans leurs communes (avec le recrutement de personnels dédiés, la mise à disposition de locaux, la réorganisation des transports scolaires, etc.).

Cette réforme devrait chambouler les emplois du temps des parents actifs qui devront nécessairement récupérer leurs enfants à la sortie de l'école le mercredi midi, dès lors qu'il n'existe pas de moyens de garde pour l'après-midi, ou encore lorsque les enfants sont scolarisés loin de leur domicile (récupérer les enfants à l'école le midi, les amener au centre aéré, les déposer chez mamie, télétravail, etc.).
D'un autre côté les enseignants pourraient, dans les prochains jours, manifester leur désapprobation en faisant grève, car ils devront venir travailler le mercredi matin, sans compensation de salaire.

Article complet disponible sur abonnement

Plan détaillé :

  1. Introduction
  2. Les grandes lignes de la réforme des rythmes scolaires
  3. Les propositions du rapport sur la refondation de l'Ecole
  4. Le calendrier scolaire de l'année 2013-2014
  5. Rappel - Le calendrier scolaire de l'année 2012-2013

En texte intégral, cet Article comporte 1547 mots.

© 2013 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :