Actualité juridique

L'usage des réseaux sociaux au bureau est surveillé par 1/3 des employeurs

Le 12/12/2012, par La Rédaction de Net-iris, dans Technologies / Droit de l'internet.

Vos réactions...

   

Les chartes informatique limitent et encadrent de plus en plus les conditions d'usage d'internet et des médiaux sociaux pour maintenir le taux de productivité.

Après avoir pris conscience que l'utilisation des réseaux sociaux par les salariés pouvait être une cause de baisse de la productivité dans l'entreprise, près de 36% des employeurs déclarent en 2012 avoir mis en place des systèmes de contrôle de l'usage des réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter principalement). Par rapport à l'année passée, ce chiffre est en hausse de près de 9 points, ce qui témoigne de l'importance de maîtriser le temps passé par les salariés sur internet et les réseaux sociaux.

Ce contrôle est effectué soit par un blocage de l'accès à certains sites ou fonctionnalités, soit par la mise en place d'une charte informatique et libertés, annexée au règlement intérieur, restreignant l'usage d'internet et des réseaux sociaux à des fins personnelles.

Il ressort d'une enquête, menée par le cabinet d'avocats d'affaires international Proskauer, dans 19 pays (dont la France, les Etats-Unis, la Chine ou encore le Japon), auprès de 120 entreprises internationales, que la surveillance sur le lieu de travail des usages de l'internet progresse donc d'année en année.

Les principaux enseignements de cette enquête 2012 sont les suivants :

  • 68,9% des employeurs disent avoir mis en place des règles d'utilisation de ces réseaux ;
  • 23,1% des entreprises interdisent purement et simplement l'usage des réseaux sociaux à des fins non-professionnelles ;
  • 24,8% des sociétés restreignent l'accès à certains de leurs employés, dès lors que le fait de laisser ces employés utiliser ces réseaux ne constitue pas un avantage pour l'entreprise.

Lorsque les entreprises ont été confrontées à des usages abusifs des réseaux sociaux par leurs employés, ce qui a été au moins une fois le cas de 45,9% des entreprises interrogées, dans 35% des situations, l'usage abusif a fait l'objet d'une mesure disciplinaire.

En conclusion, sur le lieu de travail, les salariés qui ont accès à internet doivent considérer qu'ils sont potentiellement surveillés, notamment en ce qui concerne l'usage des réseaux sociaux (lequel est souvent lié à une utilisation personnelle). En effet, dans le monde, près de quatre employeurs sur dix surveillent l'utilisation des réseaux sociaux par leurs salariés et sept entreprises sur dix ont mis en place des règles d'utilisation de ces réseaux. Des chiffres qui devraient progressivement augmenter au fil des années.

© 2012 Net-iris

   

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :




-