Actualité juridique

7 salariés sur 10 apprécient l'ambiance qui règne dans leur entreprise

Le 04/02/2016, par Carole Girard-Oppici, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

En 2016, la vie au travail est plus que jamais rythmée par plusieurs rituels plus ou moins appréciés par les employés : pause café, éclats de rire, fêtes au bureau, "after work", etc..

Si le travail collectif n'est pas toujours évident et demande parfois quelques concessions entre collègues de travail, un sondage réalisé pour le distributeur de mobilier et de fournitures de bureau Bruneau en octobre 2015, révèle que 89% des salariés se sentent bien au bureau (contre 84% en 2013, sondage TNT Sofres). Ils sont même 75% à se déclarer satisfaits de l'endroit dans lequel ils travaillent (alors qu'ils étaient 79% en 2013). Aujourd'hui, 73% des salariés apprécient l'ambiance qui règne dans leur entreprise, ce qui représente une progression de 5 points en deux ans ( 68% en 2013) !

La crise économique et le climat morose sont-ils derrière nous ? Malgré le fort taux de chômage (près de 3,6 millions en janvier 2016), les salariés français apprécient de se retrouver entre collègues à la pause café, pour échanger quelques blagues ou éclats de rire, en "after work" autour d'un repas, ou encore à la cafétéria, pour partager quelques moments de convivialité.

Sont particulièrement appréciés et occupent une place prépondérante dans la vie des salariés au bureau :

  • les échanges de politesses entre collègues : le matin, 92% (vs 94% en 2013) prennent le temps de "dire bonjour à tout le monde dans le service" et 80% (vs 79% en 2013) "disent au revoir à tout le monde" à la fin de la journée ;
  • les échanges informel entre collègues au café le matin (65%), pendant la pause déjeuner (54%) et dans le couloir (50%) ;
  • les moments de de-stress tels que la pause de l'après-midi (36%) ;
  • le fait d'aller raconter ses petits soucis personnels à un collègue ou encore de blaguer (62%) ;
  • le fait de pouvoir utiliser les réseaux sociaux (40% y passent 1H/semaine) et son téléphone portable au bureau (39%), sachant que 46% répondent à des SMS pendant les réunions ;
  • les sorties en soirée entre collègues, de type after-work (16% vs 11% en 2013).

Plus que jamais, le lieu de travail est aussi pour beaucoup de salariés, un endroit où ils disposent d'un espace personnel qui respire le bien être et le confort :

  • 39% ont leur téléphone à portée de main (vs 48% en 2013) ;
  • 34% ont ainsi choisi d'apporter une un mug pour boire le thé ou le café (vs 39% en 2013) ;
  • 25% apportent une bouilloire pour se faire une boisson chaude (vs 24% en 2013) ;
  • 25% viennent avec un ventilateur lors de grosses chaleurs et en l'absence de climatisation (vs 23% en 2013) ;
  • 21% apportent un vêtement chaud au cas où la température ambiante ne serait pas suffisante (vs 19% en 2013) ;
  • 21% viennent avec un paquet de gâteau ou des bonbons (vs 23% en 2013) ;
  • 15% apportent un repose-pieds pour être à l'aise (vs 16% en 2013) ;
  • 14% personnalisent leur bureau avec une plante verte, un bibelot, un poster ou des cartes postales ;
  • 13% lisent leur horoscope du jour le matin en arrivant au bureau.

Parfois, le collègue de bureau devient le pire cauchemar du salarié dans :

  • 30% des cas, s'il ne sait que se plaindre toute la journée ;
  • 30% des cas, s'il rencontre des problèmes d'hygiène : telles que la mauvaise haleine ou des odeurs liées à la transpiration.

L'employeur peut participer au fait que ses salariés se sentent bien au bureau, en leur fournissant :

  • un bureau au calme (pour 61% des personnes interrogées vs 68% en 2013) ;
  • un bon fauteuil pour ne pas avoir mal au dos (61% des répondants au sondage vs 69% en 2013).
  • une vue dégagée sur l'extérieur (45% y sont sensibles vs 54% en 2013) ;

Quant aux réunions de travail, il semble que dans la majorité des cas, il y en ait encore de trop (74% ont l'impression de perdre leur temps, vs 80% en 2013).

Ces résultats sont issus d'une enquête réalisée du 9 au 15 juin 2015 sur Internet par le TNS Sofres pour Bruneau, auprès d'un échantillon de 602 salariés travaillant en bureau issus d'un échantillon représentatif des salariés actifs occupés en France, selon la méthode des quotas.

© 2016 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-