Actualité : article de veille

Mesures de prévention vis-à-vis du nouveau coronavirus

Le 14/05/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Responsabilité Médicale.

Vos réactions...

   

Mise en place d'un dispositif national d'investigation épidémiologique pour lutter contre la propagation en France du nouveau virus respiratoire aigüs nCoV.

Introduction

Après un cas avéré de contamination d'homme à homme, du nouveau virus respiratoire aigüs (nCoV) dans le nord de la France, le ministère de la santé et l'Institut de veille sanitaire (INVS) ont décidé de mettre en place un dispositif national d'investigation épidémiologique, afin d'enrayer le risque de propagation du nCoV.

Le 12 mai, le ministère de la Santé a commandé 3 enquêtes épidémiologiques aux autorités sanitaires.
La première concerne les 124 personnes ayant été en contact avec le premier malade pendant ses séjours hospitaliers. Elles ont toutes été contactées. C'est d'ailleurs cette recherche qui a permis d'identifier le second malade, précise le ministère.
La deuxième porte sur les 39 personnes ayant participé en avril au même voyage organisé aux Emirats Arabes Unis que le premier malade.
La troisième concerne les 38 personnes qui ont été en contact avec le deuxième malade avant son hospitalisation en isolement, le 9 mai à Lille.

A ce jour, 124 personnes ayant été en contact avec le malade - entourage et contacts en milieu hospitalier -font l'objet d'un suivit.

Même si plusieurs éléments plaident en faveur d'une contagiosité relativement faible de ce virus en France - le nombre de cas confirmés reste limité et les cas groupés de personnes malades sont rares et limités, y compris dans les premiers pays touchés - la ministre de la Santé Marisol Touraine prend très au sérieux la menace (comme cela avait déjà été le cas lors de l'apparition du SRAS et de la pandémie grippale).

Un dispositif d'information à destination des voyageurs se rendant au Proche ou Moyen-Orient a été mis en place depuis le 11 mai dans les aéroports internationaux français. Un numéro vert d'information au grand public est accessible du lundi au samedi de 9h à 19h (0800.13.00.00).

Avec l'apparition de ce coronavirus, les différents services de santé de l'État, préparés depuis 2004 à la gestion de crises sanitaires graves, sont en alerte.
En effet, "l'infection de l'homme par un nouveau virus grippal fait craindre la survenue et la diffusion d'une pandémie si le virus s'adaptait et se transmettait de personne à personne", souligne l'INVS dans un communiqué.

Aussi, la surveillance spécifique mise en place en 2004 en France - pour identifier au plus vite les cas possibles de grippe aviaire à virus A(H5N1), assurer leur prise en charge rapide et s'assurer qu'il n'y a pas eu de transmission humaine à partir de ces cas - est maintenue. Elle a été adaptée en 2013 à la surveillance de grippe aviaire à virus A(H7N9).
Elle s'accompagne d'une surveillance virologique et d'une veille internationale organisée par l'OMS.

Qu'est ce qu'un coronavirus ?

Un coronavirus (nCoV) est une souche de virus occasionnant une pneumopathie sévère et dans certains cas une insuffisance rénale aigüe. Avant septembre 2012, il n'avait encore jamais été détecté chez un être humain, mais uniquement chez des animaux.

La plupart des cas ont séjourné, avant la survenue de symptômes, dans un des pays de la péninsule Arabique ou dans les pays limitrophes. Cette zone géographique est donc plus particulièrement confrontée à ce risque. Les clusters (foyers) de personnes malades sont rares depuis l'identification du virus et limités.

La contamination d'homme à homme nécessite un contact rapproché et prolongé avec le sujet contaminé.

Quels sont les symptômes ?

Les personnes souffrant de ce nouveau coronavirus ont présenté les symptômes :

  • d'une infection respiratoire aiguë et grave,
  • de la fièvre,
  • une toux,
  • un essoufflement et des difficultés respiratoires.

De plus, plusieurs patients ont également développé une insuffisance rénale aiguë, ou d'autres atteintes viscérales (péricardites..).

Depuis début mai 2013, l'OMS a recensé 15 cas au total, parmi lesquels 7 sont décédés. Sur les 15 cas, 12 sont des hommes et 3 des femmes. L'âge des malades va de 24 à 94 ans.

Comment éviter les risques de contamination ?

Pour ne pas attraper le nCoV, il faut éviter de s'exposer au risque de contamination suivants :

  • en cas de voyage dans la péninsule Arabique (dans les jours qui suivent ce séjour, des symptômes respiratoires et de la fièvre apparaissent),
  • en cas de contact avec une personne atteinte (dans les jours qui suivent ce contact, des symptômes respiratoires et de la fièvre apparaissent).

En cas d'exposition à l'un de ces risques et en présence de fièvre et de symptômes respiratoires, il est recommandé de consulter son médecin traitant ou le centre 15.

© 2013 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-