Actualité : en bref

Pharmacovigilance : signalement des effets indésirables d'un médicament

Le 18/11/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

Les patients peuvent facilement signaler les effets indésirables liés à l'utilisation d'un médicament auprès de leur Centre Régional de Pharmacovigilance.

De plus en plus de patients, en plus des professionnels de santé et des entreprises exploitant un médicament, signalent par eux-mêmes les effets indésirables faisant suite à l'utilisation d'un ou plusieurs médicaments. Sur internet, ils peuvent en effet signaler tout :

  • erreur ou risque d'erreur médicamenteuse ;
  • défaut de qualité sur un médicament ;
  • incident ou risque d'incident grave lié à l'utilisation d'un dispositif médical ;
  • incident grave lié à l'utilisation d'un dispositif médical de radiothérapie ;
  • incident ou risque d'incident lié à l'utilisation d'un dispositif médical de diagnostic in vitro ;
  • incident ou effet indésirable lié à l'utilisation d'un produit sanguin labile ;
  • cas grave d'abus, de dépendance, d'usage détourné de substance psychoactive ;
  • effet indésirable lié à l'utilisation d'un produit issu du corps humain ;
  • effet indésirable lié à l'utilisation d'un produit cosmétique ;
  • effet indésirable lié à l'utilisation d'un produit de tatouage.

La pharmacovigilance permet de retirer du marché des produits dont des effets indésirables graves sont identifiés et présents chez de nombreux patients. Cela a notamment conduit au récent retrait de la pilule contraceptive Diane 35.

La déclaration d'effets indésirables peut être effectuée par le biais d'une nouvelle rubrique "déclarer un effet indésirable" sur le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Cette rubrique est accessible depuis la page d'accueil du site internet de l'Agence, et le remplissage en ligne du formulaire ne prend qu'une dizaine de minutes. Concernant le recueil des effets indésirables liés aux médicaments, la déclaration est alors transmise directement via un mail au Centre régional de pharmacovigilance dont dépend le déclarant.

Signalons cependant que pour les autres produits de santé, l'envoi direct du formulaire par mail n'est pas encore possible. Les modalités d'envoi sont alors précisées au cas par cas dans la rubrique (courrier postal, téléphone ou fax.)

Sources : Fiche de signalement de l'ANSM - Communiqué de l'ANSM

© 2013 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-