Actualité : article de veille

Les fraudes à la carte bancaire progressent surtout depuis l'étranger

Le 03/07/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Banque & Assurance.

Vos réactions...

   

La fraude au niveau international a augmenté de plus de 11% en 2012, en raison d'une recrudescence des vols de cartes et de piratages des données.

Introduction

Les fraudes à la carte bancaire continuent de progresser et prennent de l'ampleur surtout à l'international, alors que les moyens paiements sans contact se développent tout en offrant des garanties de sécurité assez satisfaisantes, estime l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement dans son rapport annuel.

Pour autant, la fraude à la carte bancaire pourrait diminuer si quelques précautions supplémentaires étaient prises par les titulaires de ces moyens de paiement, lors d'une opération de paiement chez un commerçant, sur Internet, ou encore lors d'un retrait.

Baisse des fraudes à la carte bancaire sur internet

Pour la première fois depuis 2008, l'Observatoire enregistre un infléchissement du taux de fraude sur les paiements sur Internet (0,290% contre 0,341% en 2011), alors que dans le même temps, le montant nominal de fraude continue de croître.

Pour l'ensemble des paiements par carte, le taux de fraude s'établit pour l'année 2012 à 0,080%, en légère augmentation pour la 5ème année consécutive, correspondant à un montant total de fraude de 450,7 millions d'euros (contre 0,077% et 413,2 millions d'euros en 2011).

Selon l'Observatoire, cette hausse en montant de la fraude s'explique par :

  • une augmentation significative de la fraude au niveau international (+11,2%) due à une recrudescence des cas de vol de carte et/ou de compromission des données de carte lors de séjours à l'étranger ;
  • et à une hausse de la fraude sur Internet (+37%), qui peut notamment s'expliquer par un report partiel de la fraude nationale sur ce canal suite à l'adoption progressive des dispositifs de sécurisation des paiements sur Internet en France alors que des sites situés à l'étranger restent moins bien protégés.

Si le taux de fraude sur les paiements à distance est en baisse, ces derniers représentaient l'an dernier 9,2% de la valeur des transactions nationales pour 61% du montant total de la fraude nationale.

Les systèmes types 3D-secure améliorent la sécurité des achats

Grâce aux dispositifs d'authentification renforcée du porteur (ex : 3D-secure) qui bénéficient d'une notoriété accrue, les paiements sécurisés sur Internet se sont multipliés. Près de 27,5% du montant des achats par internet s'effectuent grâce à ces dispositifs (contre 23% en 2011).

De même, nous pourrions citer le système de paiement paypal, qui bien que non évoqué par le rapport, constitue un véritable rempart à la fraude sur internet, car le client n'a pas à fournir au commerçant ses coordonnées bancaires.

Les paiements sans contact

Les risques liés à l'écoute passive de transactions sans contact et à l'activation à distance non légitime de la carte demeurent faibles en raison de modalités techniques de mise en oeuvre particulièrement difficiles en pratique. Pour autant, certaines cartes sont particulièrement vulnérables, rappelait O1net à l'automne dernier.

Heureusement, l'intérêt financier pour un fraudeur reste très limité compte tenu des montants peu élevés des paiements sans contact pouvant être réalisés sans la saisie du code confidentiel.

Conseils de prudence aux porteurs

Afin de protéger leurs transactions et l'argent qui se trouve sur leur compte en banque, les consommateurs ont intérêt à suivre les recommandations suivantes :

  • ne jamais prêter, même pas à ses proches, sa carte bancaire ;
  • vérifier régulièrement qu'elle est en sa possession ;
  • garder secret son code confidentiel et l'apprendre par coeur ;
  • lorsque l'on tape le code confidentiel, il convient de veiller à le faire à l'abri des regards indiscrets (ne pas hésiter à cacher le clavier du terminal ou du distributeur de votre autre main) ;
  • vérifier régulièrement et attentivement ses relevés de compte ;
  • faire immédiatement opposition en cas de vol ou perte de la carte bancaire.

En outre, il convient d'être particulièrement attentif

  • lors des paiements chez un commerçant :
    - vérifier l'utilisation qui est faite de votre carte par le commerçant (ne pas la quitter des yeux) ;
    - penser à vérifier le montant affiché par le terminal avant de valider la transaction ;
  • lors des retraits sur les distributeurs de billets :
    - vérifier l'aspect extérieur du distributeur, évitez si possible ceux qui paraissent avoir été altérés ;
    - suivre exclusivement les consignes indiquées à l'écran du distributeur sans se laisser distraire par des inconnus ;
    - mettre immédiatement en opposition la carte bancaire si elle a été avalée par l'automate et qu'il n'est pas possible de la récupérer immédiatement au guichet de l'agence (ex : retrait en dehors des heures d'ouverture de la banque) ;
  • lors des paiements sur Internet :
    - protéger son numéro de carte et vérifier la sécurisation du site du commerçant (cadenas en bas de la fenêtre, adresse commençant par "https", etc.) ;
    - si possible utiliser un dispositif de paiement unique type 3D-secure ;
    - s'assurer du sérieux du commerçant, que l'on est bien sur le bon site, et lire attentivement les conditions générales de vente ;
    - protéger son ordinateur, en activant les mises à jour de sécurité proposées par les éditeurs de logiciel (en règle générale gratuites) et en l'équipant d'un antivirus et d'un pare-feu ;
  • lors des déplacements à l'étranger :
    - se renseigner sur les précautions à prendre et contacter l'établissement émetteur de la carte avant le départ, afin notamment de connaître les mécanismes de protection des cartes qui peuvent être mis en oeuvre (ex : plafond de retrait depuis l'étranger) ;
    - penser à se munir des numéros internationaux de mise en opposition de votre carte.

© 2013 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-