Actualité : article de veille

Un plan pour soutenir l'innovation française

Le 06/11/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...

   

Dans la continuité du Pacte pour la compétitivité, le plan intitulé "une nouvelle donne pour l'innovation made in France " a été dévoilé.

Introduction

Annoncé par le Premier Ministre, Jean Marc Ayrault, dans la continuité du Pacte pour la compétitivité, la croissance et les emplois, le plan pour l'innovation a finalement été dévoilé par Fleur Pellerin, la Ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'économie numérique.

Faisant suite aux 34 plans de la Nouvelle France Industrielle, lancés au début du mois de septembre 2013, ce plan a pour objectif principal d'améliorer l'innovation made in France, dans le but de créer de la croissance et des emplois durables. Comme le rappelle très justement la Ministre déléguée, la France reste en effet trop souvent dans le peloton des "suiveurs de l'innovation", face aux autres pays de l'Union européenne.

A ce titre, 4 axes sont développés au sein du rapport afin d'aider les entreprises à innover français, à créer de l'emploi sur le territoire et à valoriser les produits nationaux.

L'innovation par tous

L'innovation ne peut en effet devenir concrète que grâce à la mobilisation de tous les talents, quel qu'il soient. A ce titre, deux actions emblématiques sont citées par la Ministre :

  • le soutien aux projets de développement de la culture de l'entrepreneuriat et de l'innovation, avec la création du Fonds national d'innovation. Ce fonds a par ailleurs été doté d'un soutien de l'ordre de 20 millions d'euros ;
  • la création d'une bourse pour les nouveaux entrepreneurs, dotée d 'environ 10 millions d'euros chaque année, et qui viendra compléter le concours mis en place par le Ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur pour les chercheurs qui veulent créer une entreprise.

L'innovation ouverte

L'innovation étant le plus souvent issue de la rencontre d'acteurs de différents horizons (laboratoires et entreprises, grands groupes et PME, entrepreneurs et financeurs), l'interconnexion entre les différents milieux se doit d'être stimulée.

A ce titre, un partenariat pour l'innovation ouverte sera signé début 2014 avec les principales organisations représentant les entreprises. Différents sujets seront abordés à cette occasion :

  • l'essaimage (lorsque les entreprises soutiennent leurs salariés dans le projet de création d'une start-up, par exemple, ou la mise en oeuvre de projets...) ;
  • le "corporate venture" (à savoir, l'investissement des grandes entreprises dans les start-up innovantes) ;
  • le mécénat de compétences (qui consiste en l'apport, par le mécène, non pas de financement en numéraire, mais de compétences propres) ;
  • les partenariats grande entreprise/PME innovante.

Des indicateurs chiffrés, rendus publics, permettront de rendre compte de l'avancement de ces mesures.

De plus, signalons que grâce aux nouvelles "Stratégies régionales de développement économique et de l'innovation", les régions seront mises au plus près des besoins des entreprises innovantes.

L'innovation pour la croissance

Afin de soutenir les entreprises pionnières dans le domaine de l'innovation (le plus souvent, il s'agit des start-up, des PME, et des entreprises de taille intermédiaires (ETI), deux mesures ont été prévues par le plan, dans le but de stimuler la croissance de ces petites entreprises :

  • le soutien à l'industrie du financement de l'innovation, par des mesures de simplification pour les Fonds d'investissement de proximité (FIP) et les Fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI), un amortissement fiscal pour les investissements des grandes entreprises dans les PME innovantes. De plus, un assouplissement sera prévu sur les Sociétés d'investissement de Business Angels ;
  • le renforcement du pôle innovation de la banque publique d'investissement bpifrance, dans le but d'accompagner la croissance des PME et des ETI innovantes, en soutien aux dynamiques régionales. Dans cette optique, le plan interne de transformation "nova", lancé par bpifrance, sera précisé.

L'innovation publique

Afin de mettre en oeuvre ce plan pour l'innovation de façon efficace, l'État se doit de travailler en étroite collaboration avec tous les acteurs de l'innovation, et en particulier les régions et les collectivités territoriales. A cet effet :

  • une instance d'évaluation des politiques d'innovation sera crée, à l'intérieur du Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Cette instance permettra de connaître, entre autres, le nombre d'emplois créés suite à la mise en oeuvre de la politique de l'innovation, ainsi que la destination précise des sommes investies ;
  • une médiation de l'innovation sera montée au sein de la médiation inter-entreprises ;
  • la politique publique en faveur de l'innovation sera mieux identifiée, et inscrite dans la durée, grâce à la mobilisation de tous les ministères concernés, en particulier le Ministère de l'économie et des finances, mais aussi le Ministère de l'éducation nationale.

© 2013 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-