Actualité : en bref

Bilan de l'expérimentation nationale de l'affichage environnemental

Le 22/11/2013, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

Cet affichage permet aux consommateurs de connaître les principaux impacts environnementaux des produits mis sur le marché grâce à différents supports.

L'affichage environnemental a un double objectif : tout d'abord, il permet d'informer les consommateurs sensibles aux préoccupations écologiquespour orienter leur choix, mais aussi d'inciter les producteurs à développer une démarche d'éco-conception de leurs produit.

Basé sur différents supports, comme les emballages, les étiquettes, les sites internet, cet affichage permet donc aux consommateurs de connaître les principaux impacts environnementaux de produits mis sur le marché grâce à différents supports :

  • la consommation d'énergie,
  • les émissions de CO2,
  • l'impact du produit et sa fabrication sur la biodiversité et les ressources naturelles (eau, biodiversité, matières premières non renouvelables...).

Un rapport sur l'expérimentation nationale de l'affichage environnemental, rédigé sous l'égide du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, et associant 168 entreprises de taille et de secteurs très divers, a été transmis au Parlement par le Gouvernement.

Trois conditions à remplir pour réussir le déploiement de ce type d'affichage sont soulignées par le rapport :

  • la nécessité d'un accompagnement technique pour les entreprises ;
  • la maîtrise des couts liés à sa mise en oeuvre ;
  • le besoin de déterminer des procédures de contrôle efficaces quelle que soit l'origine des produits.

De plus, il semble qu'un travail important de construction de bases de données doit être poursuivi, en particulier pour le secteur des produits agro-alimentaires.

Sur les 168 entreprises participantes, toutes volontaires, 60% se sont déclarées satisfaites d'avoir participé à cette expérimentation. Pour 78 % d'entre elles, l'affichage environnemental semble avoir été un moyen de mieux connaître les performance environnementales de toute la chaîne d'approvisionnement ou de la filière. En outre, pour 73% des entreprises participantes, l'affichage environnemental représente une source de compétitivité potentielle.

Il semble donc qu'une démarche volontaire et progressive par secteur d'activité, et cohérente avec le niveau européen, soit engagée dans l'attente de la mise en place d'un dispositif communautaire. Cette démarche devrait être compatible avec les normes du commerce international, et s'appuyer sur des référentiels méthodologiques développés depuis plus de cinq ans par l'Association française de normalisation (AFNOR) et l'Agence de l'Environnement et de la maîtrise de l'Énergie (ADEME).

Source : Ministère de l'écologie

© 2013 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-