Actualité : en bref

Difficile de porter la culotte !

Le 06/03/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Civil / Consommation.

Vos réactions...

   

Alors que leur temps cumulé de travail, consacré aux travaux ménagers et à l'éducation des enfants est supérieur à celui des hommes, les femmes gagnent moins.

Il ne suffit pas d'être intelligente, belle, une épouse et une mère dévouée pour percevoir un salaire à la hauteur de l'investissement réalisé quotidiennement. Une fois encore, l'Insee nous met devant cette triste réalité : 75% des femmes gagnent moins que leur conjoint !

En France, les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes persistent, puisque les femmes contribuent à hauteur de seulement 36% aux revenus du couple. En moyenne, en 2011, les femmes vivant en couple ont perçu un revenu annuel de 16.700 euros contre 29.000 euros pour leur conjoint, soit 42% de moins.

Mais ce qui frappe, c'est que l'écart se resserre à 9%, lorsque l'on compare les femmes et les hommes sans conjoint. La vie en couple nivellerait donc par le bas le niveau de revenus des femmes !

Si d'une manière générale les femmes actives perçoivent un salaire inférieur en moyenne à celui de leur conjoint, elles sont aussi plus nombreuses que leurs homologues masculins à travailler à temps partiel, pour pouvoir mener plus sereinement leur vie de mère et tenir leur logement familial.

Enfin, si la part des femmes au foyer recule ces dernières années, les écarts de revenus au sein des couples sont plus prononcés quand il y a des enfants.
Par contre, la contribution des femmes aux revenus du ménage augmente avec le niveau d'étude. Parmi les couples où les deux membres sont diplômés du supérieur, la contribution des femmes s'élève à 39%, contre 36% quand les deux membres ont un diplôme de niveau baccalauréat, brevet professionnel, CAP ou BEP, et enfin 31% quand aucun des deux n'a de diplôme supérieur au brevet.

Source : Insee

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-