Actualité juridique

Les entreprises artisanales recourent en majorité à l'autofinancement !

Le 27/03/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...

   

Une étude concernant les pratiques et les besoins de financement des entreprises artisanales révèle que peu d'entre elles font appel à l'emprunt bancaire.

Les entreprises artisanales représentent, en France, 30% des entreprises et 10% du PIB. En outre, plus de 3 millions de personnes travaillent au sein de ces entreprises.

C'est dans le but de connaître les besoins de ces entreprises d'un type particulier qu'une étude, intitulée "Pratique et besoins de financement des entreprises artisanales" a été remise à la Ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Sylvia Pinel.

L'étude révèle que les entreprises artisanales ont majoritairement recours à l'autofinancement, et que seulement une minorité d'entre elles fait appel à l'emprunt bancaire. Lorsque leur chiffre d'affaires est en berne, elles cherchent de nouveaux débouchés et n'hésitent pas à faire s'inscrire sur des plate-formes dédiées à la mise en relation directe avec les clients, par secteur géographique et besoins.

Le plus souvent, les artisans refusent de faire appel à leur banquier pour trois raisons :

  • une contrainte de flexibilité ;
  • la nécessité de réaliser très rapidement des investissements ;
  • une connaissance parfois limitée de la gestion financière chez les artisans.

C'est en ce sens que le rapport préconise la mise en place de certaines améliorations, comme :

  • le renforcement des compétences des dirigeants d'entreprises artisanales en matière de gestion financière ;
  • l'émergence d'un véritable partenariat bancaire ;
  • la diversification et l'adaptation des solutions de financement.

Ces améliorations devraient bientôt voir le jour et trouver leur place à côté du dispositif du Crédit d'impôt compétitivité emploi et du Pacte pour l'artisanat.

L'étude permettra en outre d'alimenter le travail du Médiateur du crédit aux entreprises, dans le cadre de sa mission relative aux besoins et aux modes de financement des TPE. Les conclusions du médiateur devraient être présentées d'ici l'été.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-