Actualité juridique

Des conditions de travail difficiles même dans les autres pays de l'UE

Le 25/04/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

Une enquête met en lumière le fait que les conditions de travail tendent à fortement se détériorer dans les pays de l'UE, et fait apparaître des disparités.

Alors que 94% des travailleurs danois semblent satisfaits de leurs conditions de travail, ce n'est le cas, hélas sans surprise, que pour 38% des grecs. C'est en tout cas ce que révèle une enquête mise en ligne sur le site de la Commission européenne.

L'étude a été menée dans les 28 États membres, entre le 3 et le 5 avril 2014. Dans ce cadre, 26.571 personnes, de différentes catégories sociales, ont été interrogées par téléphone dans leur langue maternelle.

Le sondage révèle notamment :

  • que si un peu plus de la moitié des travailleurs européens (53%) considèrent que les conditions de travail de leurs pays sont bonnes, une majorité (57%) pense qu'elles se sont détériorées au cours des 5 dernières années ;
  • que la plupart des travailleurs se montrent satisfaits en ce qui concerne leur horaire de travail (80%) ;
  • qu'il en va de même pour la question de la santé et de la sécurité au travail (85%) ;
  • qu'en Autriche et en Belgique, 9 travailleurs sur 10 sont satisfaits de leurs conditions de travail, ce qui est aussi le cas de la Finlande, du Royaume-Uni et de l'Estonie ;
  • que les niveaux de satisfaction sont plus faibles en Croatie, en Espagne, en Italie, en Bulgarie, en Slovénie, au Portugal et en Roumanie, mais aussi en Slovaquie et en Pologne ;
  • que, sans surprise, le stress apparaît clairement comme le principal risque perçu sur le lieu de travail (pour 53% des travailleurs interrogés) ;
  • 40% des personnes interrogés déclarent qu'elles n'ont pas la possibilité de recourir à un régime de travail flexible, qui pourrait leur permettre de concilier vie professionnelle et vie privée.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-