Actualité : en bref

Les Etats-Unis commencent à faire la chasse à la cigarette électronique

Le 30/04/2014, par Carole Girard-Oppici, dans Civil / Consommation.

Vos réactions...

   

A New-York, il est désormais interdit de fumer ou de vapoter dans les lieux publics, restaurants, bars, parcs et plages.

Une prise de conscience commence à émerger Outre-Atlantique vis-à-vis des dangers de la cigarette électronique. Les villes de New-York, Washington, Boston et de Chicago sont les premières à interdire sur le territoire américain le fait de fumer ou de vapoter dans les lieux publics, restaurants, bars, parcs et plages. De nombreux immeubles résidentiels, qui interdisent déjà le tabac, pourraient rapidement se rallier à cette interdiction.

Dans le même temps, la municipalité de New-York a décidé de relever à 21 ans, l'âge légal pour acheter tabac, cigarettes et cigarettes électroniques. Cette mesure entrera en vigueur le 18 mai prochain. Le district de Los Angeles interdit aussi de vapoter dans les lieux publics et les environnements de travail (bureaux, commerces, industries, etc.).

Cette décision démontre une fois encore que la cigarette électronique n'est pas un produit anodin, et que, comme la cigarette qui contient du tabac et des substances cancérigènes, la vapoteuse composée de substances liquides dangereuses pour la santé, est elle aussi un produit de consommation nocif.

En prenant partie d'interdire la consommation de l'e-cigarette dans les lieux publics, les autorités américaines confirment une crainte jusque là naissante : les vapeurs émises par la combustion du liquide sont potentiellement dangereuses pour l'entourage non fumeur.

Une plus grande prudence est donc de rigueur vis-a-vis de ce produit présenté par beaucoup, mais à tort, comme un médicament.

Coïncidence ou pas, la ministre de la Santé française Marisol Touraine s'est dite favorable à l'interdiction de l'e-cigarette dans "certains lieux publics", et précisé qu'un projet de Santé publique contenant des dispositions en ce sens, sera présenté au Parlement au cours de l'été 2014. Il complètera la réforme déjà adoptée dans le cadre de la loi Hamon sur la consommation.

"Je suis favorable à ce qu'il y ait interdiction dans un certain nombre de lieux publics (...) des plages (...) jardins public (...), là où il y a beaucoup de monde, là où il y a des enfants, là où il y a des jeunes", a déclaré Mme Touraine.
"Je vais présenter une loi de santé publique autour de l'été et nous allons, avec les parlementaires, déterminer les lieux" concernés, tout en laissant aux municipalités la faculté de prendre des dispositions plus strictes que la loi dans certains lieux, a-t-elle ajouté.

En renforçant la lutte contre le tabagisme et la vapoteuse, la ministre de la Santé se conforme aux recommandations du rapport Dautzenberg.

Sources : LePoint - Huffingtonpost - FranceInfo

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-