Actualité juridique

Le contrat de professionnalisation : un tremplin pour l'emploi dans 70% des cas

Le 30/04/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

Dans les 6 mois qui suivent la fin d'un contrat de pro, 3 jeunes sur 4 se trouvent un emploi.

Le contrat de professionnalisation, prévu aux articles L6314-1 et suivants du Code du travail, permet à un salarié d'acquérir une qualification et de favoriser l'insertion ou la réinsertion professionnelle. Selon une étude de la DARES portant sur l'année 2011, 6 mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011, 76% des anciens bénéficiaires sont en emploi, chez le même employeur dans un cas sur deux. Ce contrat favorise bien l'insertion professionnelle.

Ce type de contrat permet de compléter une formation initiale ou une expérience professionnelle avec une qualification, sanctionnée par un diplôme ou par un titre à finalité professionnelle ou reconnue par une branche professionnelle. Visant majoritairement les jeunes de moins de 26 ans, il semble bien être un tremplin vers l'emploi, puisque avant leur entrée en entreprise dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, 30% seulement des jeunes étaient en emploi.

L'acquisition de compétences et de techniques semble être un atout valorisé par les jeunes sortant d'un contrat de professionnalisation :

  • 71% ont acquis totalement la qualification visée,
  • 7 % ont acquis partiellement la qualification,
  • seuls 14% des contrats ont été interrompus avant le terme prévu.

En conclusion, les personnes passées par un contrat de professionnalisation bénéficient de compétences utiles et appréciées par les recruteurs. Les jeunes ont également une opinion plutôt favorable de ce passage en contrat de professionnalisation puisque :

  • pour 78% d'entre eux, leur avenir professionnel semble plus clair,
  • et 68% considèrent que leur situation professionnelle est meilleure que celle qu'ils connaissaient avant cette expérience.

Rappelons que les articles 7 et 20 de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle ont réformé les périodes de professionnalisation et précisé les conditions de mise en oeuvre du contrat de professionnalisation, ce qui devrait permettre à cet outil au service de l'emploi de se développer davantage.

Source : Dares

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-