Actualité juridique

Affaire Vincent Lambert : un état irréversible et une famille déchirée

Le 07/05/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Santé / Bioéthique.

Vos réactions...

   

D'après les experts, l'état de conscience de Vincent Lambert, tétraplégique de 38 ans victime d'un accident de la route, est en dégradation.

Le rapport des experts sur l'état de santé d'un patient tétraplégique de 38 ans, victime d'un accident de la route en 2008, très attendu par la famille dont une partie demande l'arrêt des traitements médicaux, et l'autre le maintien en vie, conclut que l'état de conscience du patient est en dégradation.

Ainsi que le révèlent certains quotidiens d'information, trois experts en neurosciences ont soumis à neuf reprises, entre le 5 mars et le 11 avril 2014, le jeune tétraplégique à une batterie de tests et d'examens très poussés. En outre, des entretiens avec les membres de la famille du patient, mais aussi avec des médecins et des avocats, ont été menés.

Quatre questions ont été posées aux experts par le Conseil d'État dans cette affaire délicate qui remet une nouvelle fois la question du droit à mourir dans la dignité, à l'honneur :

  • la première portait sur la situation médicale de Vincent Lambert et son évolution. D'après les experts, "l'état clinique actuel du patient correspond à un état végétatif ";
  • concernant le caractère irréversible des lésions cérébrales de Vincent Lambert, les experts expliquent que les examens d'imagerie ont "montré une atrophie cérébrale majeure témoignant d'une perte neuronale définitive" ;
  • en outre, les auteurs du rapport soulignent qu'ils n'ont "jamais pu obtenir la moindre forme de communication fonctionnelle";
  • enfin, les experts n'ont malheureusement pas pu interpréter ces réactions comportementales comme "un vécu conscient de souffrance ou comme l'expression d'une intention ou d'un souhait à l'égard de l'arrêt ou de la prolongation du traitement."

Face à cette expertise, il appartient maintenant au Juge administratif de se prononcer sur la douloureuse question du sort de Vincent Lambert, après que les familles aient débattu de façon contradictoire.

A l'issue de ces débats, l'assemblée du contentieux se réunira pour se prononcer complètement sur le litige relatif à l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielle de M.Vincent Lambert. Il s'agira pour les juges de prendre une décision pouvant conduire à mettre fin au traitement dont la poursuite traduirait une obstination déraisonnable.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-