Actualité juridique

Envahi par le moustique tigre : signalez-le aux autorités !

Le 09/05/2016, par Carole Girard-Oppici, dans Technologies / Sécurité & Protection.

Vos réactions...

   

Modalités de mise en oeuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole et en Corse au cours de l'été 2016.

Le Ministère en charge de la Santé, en partenariat avec les opérateurs publics de démoustication, propose à tous de signaler les moustiques tigres - Aedes Albopictus - présents sur le territoire métropolitain et la Corse. Cette mesure complète le dispositif de lutte contre le risque de dissémination de la dengue et du chikungunya qui peuvent être transmis par le moustique tigre.
Ces maladies infectieuses - très présentes dans les Départements d'outre-mer - donnent généralement lieu à un arrêt de travail de plusieurs jours à plusieurs semaines, tant le patient est fatigué, ce qui génère un coût très important pour la sécurité sociale.
Les modalités de mise en oeuvre du plan d'action 2016 sont détaillées dans le cadre d'une instruction du 1er avril 2016 (2016/103) qui remplace l'instruction du 16 avril 2015 (n°2015/125).

Présents dans certains quartiers de Marseille ainsi que dans les départements des Alpes-Maritimes, de Haute-Corse, de Corse du Sud, du Var, des Alpes de Haute-Provence, du Gard, et aussi de l'Hérault et de la Gironde, le moustique tigre (Aedes albopictus) s'installe aussi dans d'autres zones géographiques.

Source : Ministère de la santé

La prolifération de ce moustique est favorisée par les conditions climatiques (températures estivales, hygrométrie), l'urbanisation importante du bassin méditerranéen et le développement des axes routiers sur la côte.

Pour lutter plus efficacement contre sa propagation, et afin de renforcer la surveillance du moustique dans les zones à potentiels d'introduction, des pièges pondoirs sont déployés en amont mais aussi en cas de signalement. Pour lutter contre le risque de piqûre, les logements peuvent être équipés en moustiquaires et les personnes peuvent porter des crèmes, huiles ou des bracelets répulsifs.

Particuliers, n'hésitez donc pas à signaler la présence du moustique tigre sur votre commune, afin que des actions d'élimination des gîtes larvaires et qu'un traitement larvicide soient menées !

© 2016 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-