Actualité : en bref

Centre national d'assistance et de prévention de la radicalisation

Le 21/05/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droits de l'homme.

Vos réactions...

   

Après la lutte contre les sectes, la France aide les familles de jeunes souhaitant faire le djihad à protéger les mineurs endoctrinés.

Confrontée à la radicalisation de centaines de personnes dans un engagement extrémiste et violent (Djihad), le plus souvent en lien avec des filières terroristes, la France réagit en proposant son aide aux familles confrontées à un désarroi profond.

"Sous couvert de buts prétendument humanitaires, ou au nom d'un message religieux dévoyé", certaines filières terroristes "prônent un discours de haine. Elles ne manifestent aucune considération humaine pour leurs recrues et les poussent à entreprendre des actions criminelles, mettant en danger leur propre vie et celle des populations qu'elles côtoient".

Afin d'identifier ces filières et de protéger les jeunes avant qu'ils partent à l'étranger, un numéro national d'appel - le 0.800.005.696 - a été mis en place. Il recueille et traite :

  • le signalement d'une situation inquiétante qui vous paraît menacer un membre de votre famille ou un proche,
  • toute question sur la conduite à tenir par les familles,
  • tout besoin d'écoute et de conseille.

Il est rappelé qu'en cas d'urgence - notamment lorsqu'il s'agit de s'opposer à la sortie du territoire d'un jeune mineur - sans la présence d'une personne titulaire de l'autorité parentale, il convient de s'adresser sans délai au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche.

Sources : Ministère de l'intérieur - Circulaire du 29 avril 2014

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-