Actualité juridique

Nouveaux objets connectés et protection des données personnelles

Le 02/06/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Technologies / Sécurité & Protection.

Vos réactions...

   

Les membres de la CNIL s'interrogent de plus en plus sur l'adéquation entre de nouveaux objets connectés et la protection de la vie privée.

La nouvelle notion de "quantified self" ou le "soi quantifié" renvoie à un ensemble de pratiques variées qui ont toutes pour point commun de mesurer et de comparer avec d'autres personnes des variables relatives à son mode de vie (nutrition, activités physiques, poids, sommeil...).

Actuellement, ces pratiques se matérialisent le plus souvent dans des bracelets, des podomètres, des montres ou encore des applications mobiles recourant aux capteurs des smartphones.

S'intéressant de près au sujet, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a mené un travail prospectif, notamment à travers des entretiens avec des experts (chercheurs, acteurs économiques, institutionnels, médecins), mais aussi des études du marché et du modèle économique des acteurs.

La Commission préconise le suivi de quelques bonnes pratiques, afin que le "quantified self" ne prenne pas le pas sur la vie privée. Ainsi, il est conseillé :

  • de préférer l'utilisation d'un pseudonyme sur les plateformes ou les données peuvent être publiées ;
  • de n'automatiser le partage des données qu'avec un cercle de confiance ;
  • d'effacer ou de récupérer les données lorsqu'un service n'est plus utilisé ;
  • et enfin, en cas d'utilisation d'une application ou d'un capteur dédié à un usage médical ou présenté comme tel, de s'assurer de la fiabilité des informations fournies auprès d'un professionnel de santé.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-