Actualité juridique

OGM : la fin des haricots ?

Le 13/06/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

Un nouveau dispositif européen permet à chaque Etat membre d'autoriser ou non la mise en culture d'un OGM autorisé au niveau européen.

Alors que la France vient à peine de voter la loi du 2 juin 2014 interdisant la mise en culture de maïs OGM sur son territoire, la Ministre de l'écologie, Ségolène Royal, ainsi que le Ministre de l'agriculture et Porte parole du Gouvernement, Stéphan le Foll, se félicitent de l'accord trouvé aujourd'hui par les États-membres de l'UE sur une nouvelle réglementation européenne sur les OGM.

Grâce (ou à cause, selon les points de vues) à cet accord des ministres du Conseil européen, chaque État-membre de l'Union européenne aura désormais la possibilité d'autoriser ou non, sur toute ou partie de son territoire, la mise en culture d'un Organisme génétiquement modifié autorisé au niveau européen.

La décision sera fondée sur des critères objectifs, prenant en compte le rapport coût/bénéfice de la culture de l'OGM considérée.

Cette étape franchie, il semblerait qu'un sérieux coup ait été porté, à deux reprises, aux pro-OGM français !

Rappelons en outre que le Conseil d'État, a récemment rejeté les référés suspension formés par une association de producteurs de maïs et deux exploitants agricoles contre l'arrêté du Ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt du 14 mars 2014.

Ces évènements successifs sonnent-ils le glas de la culture des OGM au sein de l'hexagone ? Réponse sans doute dans les prochains mois.

A suivre...

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-