Actualité juridique

Comportement hostile au travail : êtes vous concerné ?

Le 03/08/2015, par Carole Girard-Oppici, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

D'après une enquête, pas moins de 22% des salariés déclarent être confrontés à des comportements hostiles dans le cadre de leur travail.

Publiée par la DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) en juin 2014, l'étude intitulée "subir un comportement hostile dans le cadre du travail") révèle que plus de 20% des salariés s'estiment systématiquement confrontés à un (ou des) comportement malveillant.

D'après l'enquête, les comportements hostiles auxquels les salariés sont le plus souvent confrontés sont les suivants :

  • la critique injuste du travail ;
  • le fait d'être ignoré par ses collègues ou ses supérieurs ;
  • le fait de s'entendre dire des chose obscènes ou dégradantes ;
  • des propositions à caractère sexuel, faites de façon insistante ;
  • le fait de se faire ridiculiser en public.

En outre, l'enquête révèle aussi que :

  • 86% des salariés concernés par au moins un des comportements hostiles précédemment cités indiquent que ces derniers émanent de personnes travaillant dans la même entreprise, et 12% désignent des clients, des usagers, voire des patients ;
  • les femmes déclarent plus souvent subir des comportements méprisants, alors que les hommes semblent plus touchés par des dénis de reconnaissance du travail ;
  • les travailleurs les plus touchés par ces comportements sont les employés de commerce et de service, les fonctionnaires et les agents à statut, ainsi que les jeunes et les étrangers hors de l'Union européenne ;
  • logiquement, les salariés qui déclarent être l'objet de comportements hostiles dans leur travail perçoivent beaucoup plus souvent (31%) leur état de santé comme altéré que l'ensemble des salariés (18%). Fait marquant, ce taux peut même aller jusqu'à 42% pour ceux qui se disent victimes d'une attitude dégradante !

Par ailleurs, on constate que les comportements hostiles apparaissent plus fréquemment dans les situations où l'organisation du travail est marquée par des horaires atypiques ou par des dysfonctionnements, en particulier le manque de moyens pour effectuer correctement son travail et le manque d'autonomie. Les salariés concernés par ces comportements se déclarent plus souvent en mauvaise santé, ont davantage d'accidents du travail et sont plus souvent absents de leur travail que l'ensemble des salariés.

Employeurs, salariés, ne laissons pas les incivilités et les comportements hostiles prendre place dans l'entreprise !

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-