Actualité : en bref

L'Union Européenne en faveur de l'amélioration de la sécurité des patients

Le 20/06/2014, par Etienne Nicolas, dans Public / Droit Européen.

Vos réactions...

   

D'après la Commission, des progrès restent à faire en matière de sécurité des patients au niveau européen.

D'après certaines estimations, 8 à 12% des patients admis au sein d'un établissement hospitalier de l'Union européenne souffrent d'évènements indésirables dans le cadre des soins qui leur sont dispensés et ce, qu'il s'agisse d'infections associées à des soins, d'erreurs chirurgicales, de dispositifs médicaux défaillants, d'erreur de diagnostic ou encore d'absence d'intervention à la suite d'examens médicaux.

De ce fait, pas moins de 4,1 millions de patients de l'Union contracteraient chaque année une infection associée aux soins de santé, ce qui aurait pour conséquence au moins 37.000 décès.

Beaucoup de progrès restent donc à faire en ce qui concerne l'autonomisation des patients, mais aussi dans le domaine de l'éducation et la formation des personnels de santé.

Afin de faire face à ces dérives, la Commission européenne publie aujourd'hui un ensemble de documents relatifs à la sécurité des patients :

  • un rapport sur la mise en oeuvre de la recommandation du Conseil de 2009 relative à la sécurité des patients ;
  • l'enquête Eurobaromètre sur la sécurité des patients et la qualité des soins (qui révèle notamment qu'un peu plus d'un quart des personnes interrogées déclarent qu'elles ou un membre de leur famille a connu un évènement indésirable dans le cadre de soin de santé ;
  • les résultats d'une consultation publique, qui s'est déroulée entre décembre 2013 et février 2014. Elle met notamment en lumière le fait que la société civile continue à penser (à plus de 90%) que la sécurité des patients constitue un problème au sein de l'U.E.

Des efforts restent donc à faire, tant au niveau de l'Union qu'au niveau national !

Source : Commission européenne - Situation de la France

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-