Actualité juridique

Liste des régions qui vont expérimenter les actes de télémédecine

Le 23/06/2014, par Carole Girard-Oppici, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

9 régions expérimentent le déploiement de la télémédecine pour des patients pris en charge en ville ou en structures médico-sociales.

Adaptée au déploiement des nouvelles technologies, la télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication. Elle met en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels figure nécessairement un professionnel médical et, le cas échéant, d'autres professionnels apportant leurs soins au patient.
Son objectif est à la fois d'établir un diagnostic, mais aussi d'assurer un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique pour un patient à risque, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d'effectuer une surveillance de l'état des patients.

Depuis un décret d'octobre 2010, il existe cinq catégories de télémédecine :

  • la téléconsultation (un professionnel donne une consultation à distance à un patient) ;
  • la télé-expertise (un professionnel donne un avis à un autre professionnel) ;
  • la télésurveillance (un professionnel interprète à distance les données de suivi d'un patient) ;
  • la téléassistance (un professionnel assiste à distance un autre professionnel au cours de la réalisation d'un acte) ;
  • la régulation de l'aide médicale urgente.

La télémédecine est une réalité à Cayenne en Guyane depuis maintenant 4 ans et ce, grâce à la valise de télémédecine contenant un ordinateur portable, un appareil photo numérique, un électrocardiogramme numérique, un microscope et une webcam. A ce jour, 3.000 téléconsultations et télé-expertises ont transité par le serveur informatique dédié, ce qui a évité des nombreux déplacements (tant pour les patients que pour leur famille), des consultations, des hospitalisations, ainsi que des évacuations sanitaires. Elle a aussi amélioré sensiblement l'accès aux soins pour les populations isolées pour un coût globalement équilibré par les économies réalisées.

L'article 36 de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 autorise l'expérimentation de la télémédecine en France métropolitaine et sur l'île de la Martinique concernant le déploiement de la télémédecine pour des patients pris en charge en ville ou en structures médico-sociales par télé-expertise, téléconsultation et télésurveillance. Elle permettra d'évaluer sur 4 ans :

  • les conditions de sa mise en oeuvre,
  • le personnel et le matériel nécessaires,
  • les moyens technologiques à développer,
  • le coût de la télémédecine et ses avantages financiers,
  • la liste des pathologies pour lesquelles la télémédecine est particulièrement adaptée.

L'arrêté du 10 juin 2014 liste les régions qui participent à l'expérimentation de la télémédecine dès cette année. Il s'agit de la région Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Martinique, Pays de la Loire et Picardie. La télémédecine constitue particulièrement dans ces régions, une réponse forte à de nombreux défis du système de santé (spécialisation des professionnels, inégale répartition des soignants, difficultés d'accès aux soins dans certaines zones, accroissement des maladies chroniques).

Notons que les Agences régionales de santé (ARS) et les organismes de sécurité sociale des régions pilotes participent au partage des informations collectées sur cette expérimentation.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-