Actualité : en bref

Pour que le cas Vincent Lambert ne se reproduise plus...

Le 01/07/2014, par Etienne Nicolas, dans Santé / Bioéthique.

Vos réactions...

   

Chacun se doit d'informer ses proches, notamment sur sa position relative aux don d'organes et ses dernières volontés.

Alors que le sort de Vincent Lambert est en cours d'examen devant la Cour Européenne des droits de l'homme, il convient de revenir sur certains concepts à connaître impérativement, afin d'éviter autant que possible qu'une telle situation se reproduise.

Prenant nécessairement en compte ces problématiques, le Ministère de la Santé a récemment publié des notices d'informations (l'une sur les directives anticipées, l'autre sur la personne de confiance), dans le but d'informer les citoyens sur l'existence et le fonctionnement des dispositifs existants.

Les notions de "directives anticipées", de "personne de confiance", mais aussi de "don d'organes", doivent alors nécessairement être éclaircies, afin que chacun puisse, librement, informer ses proches de son choix à propos de ces questions.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-