Actualité juridique

Les orientations de la France en matière de solidarité internationale

Le 08/07/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droits de l'homme.

Vos réactions...

   

Afin de promouvoir un développement durable dans les pays en développement, la France met en oeuvre une politique de développement et de solidarité.

La loi (n°2014-773) du 7 juillet 2014 d'orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale a pour objectif principal de promouvoir un développement durable dans des pays en plein essor.

Les principaux domaines contre lesquels entend lutter le texte sont :

  • la pauvreté ;
  • la faim ;
  • l'insécurité alimentaire ;
  • les inégalités sociales et territoriales.

A ce titre, les composantes économiques, sociales, environnementales et culturelles sont abordées par le texte. La France veut donc favoriser un développement économique équitable et riche en emplois, en consolidant notamment l'agriculture vivrière et familiale, et en préservant les biens publics mondiaux.

Les domaines du changement climatique, de la stabilité, des droits de l'homme et de la diversité culturelle sont aussi abordés par le texte.

Ainsi, et aux termes de l'article 1er de la loi, la France réaffirme ses principes en matière de droits de l'homme, de protection sociale, mais aussi de développement de l'environnement. Les principes directeurs sur l'extrême pauvreté et les droits de l'homme adoptés par le Conseil des droits de l'homme de l'Organisation des Nations unies sont particulièrement visés par le texte.

Un Conseil national du développement et de la solidarité internationale, ayant pour fonction de permettre une concertation régulière entre les différents acteurs du secteur sur les objectifs, les orientations, la cohérence et les moyens de la politique française de développement, sera bientôt mis en place.

En outre, un nouveau chapitre se voit inséré au sein du Code monétaire et financier. Il concerne les règles relatives aux offres d'opérations de banque à des personnes physiques résidant en France par des établissements de crédit ayant leur siège social dans un état figurant sur la liste des états bénéficiaires de l'aide publique au développement.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-