Actualité juridique

Les voitures électriques et hybrides plus abordables ?

Le 09/07/2014, par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

Un décret, modifiant le mode de calcul du bonus automobile pour les véhicules électriques et hybrides en location longue durée, a été signé.

Le Ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique, Arnaud Montebourg, ainsi que la Ministre de l'Écologie, du développement durable et de l'énergie, Ségolène Royal, ont modifié le mode de calcul du bonus automobile pour les véhicules électriques et hybrides en location longue durée.

L'objectif est promouvoir le développement des offres commerciales qui proposent la location de ces véhicules, pour une longue durée, à des loyers de plus en plus abordables. Le décret prévoit en conséquence une harmonisation des aides.

Depuis le 1er juillet 2014, le montant de référence pour le calcul du bonus est le prix d'achat du véhicule, et non plus la somme du montant des loyers, qui était souvent inférieure au prix d'achat. De ce fait les aides - versées pour l'achat et les aides versées pour la location longue durée d'un véhicule 100% électrique, hybride ou hybride rechargeable, éligibles au bonus - sont désormais identiques !

D'après les Ministres, cette mesure répond à l'un des grands objectifs du projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique, à savoir le développement des transports propres.

Par exemple, une société faisant le choix d'équiper son parc automobile en véhicules électriques émettant moins de 20g de CO2/km dans le cadre d'une location longue durée, bénéficie d'une aide allant jusqu'à 6.300 euros. Le plafond est abaissé à 4.000 euros dans la limite de 20% du prix d'achat pour les véhicules acquis en location de longue durée dont les rejets de CO2 sont compris entre 21 g/km et 60 g/km.

Par exemple, pour la location sur 37 mois d'une Renault Zoe Life 100% électrique (autonomie 200 km), le loyer est de 199 euros TTC par mois, avec un bonus écologique de 6.300 euros qui sert en partie à financer l'apport (max 37.500 km). La recharge électrique du véhicule coûte en moyenne 3 euros.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-