Actualité juridique

Rôle et missions du Conseil en évolution professionnelle

Le 24/07/2014, par Carole Girard-Oppici, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

Dès 2015, les actifs vont bénéficier d'un accueil individualisé, d'un conseil personnalisé et d'un accompagnement à la mise en oeuvre du projet professionnel.

L'article 22 de la loi sur 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale permet, à compter du 1er janvier 2015, à toute personne de bénéficier tout au long de sa vie professionnelle d'un Conseil en évolution professionnelle (CEP), dont l'objectif est de favoriser l'évolution et la sécurisation de son parcours professionnel. Ce conseil, gratuit, accompagne les projets d'évolution professionnelle, en lien avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires - prévoient les articles L6111-1 et suivants du Code du travail - de manière à permettre à son bénéficiaire :

  • de disposer d'un temps d'écoute et de recul sur son parcours professionnel ainsi que d'un suivi par un référent dans les différentes phases du conseil en évolution professionnelle ;
  • d'accéder à une information individualisée ;
  • d'élaborer une stratégie d'évolution lui permettant de construire ou de préciser son projet professionnel ;
  • de vérifier sa faisabilité ;
  • de cerner, le cas échéant, les compétences ou les qualifications à faire reconnaître, à acquérir ou à développer ;
  • de construire un plan d'actions permettant notamment d'identifier les interlocuteurs, les leviers et les financements disponibles pour mettre en oeuvre son projet.

Pris pour application de ces dispositions, l'arrêté du 16 juillet 2014 contient de cahier des charges relatif au CEP qui doit contribuer, tout au long de la vie active de la personne, à améliorer la capacité de la personne à faire ses propres choix professionnels et à évoluer professionnellement, notamment par l'accroissement de ses aptitudes, de ses compétences et de ses qualifications professionnelles.

Le CEP est accessible à tout actif quel que soit son statut, notamment :

  • les personnes en recherche d'emploi, indemnisées ou non ;
  • les salariés du secteur privé, à temps complet ou partiel ;
  • les travailleurs indépendants, artisans, professions libérales, ou auto-entrepreneurs ;
  • les salariés du secteur public, fonctionnaires titulaires, contractuels ou vacataires.

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-