Actualité : en bref

Crème pour le corps de bébé : alerte aux agents conservateurs !

Le 29/09/2014, par Carole Girard-Oppici, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

Certains agents conservateurs contenus dans des produits cosmétiques pour jeunes enfants sont dangereux pour la santé et interdits dès 2015.

Suite à une évaluation réalisée par un organe consultatif indépendant - le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs - la Commission européenne a décidé de restreindre l'utilisation de certains agents conservateurs dans les produits cosmétiques, utilisés principalement pour la toilette et l'hygiène des jeunes enfants.

Tout d'abord, la première mesure mesure adoptée a pour but d'abaisser la concentration maximale autorisée pour deux agents conservateurs, à savoir le propylparaben et le butylparaben. Cette mesure s'appliquera aux produits qui seront mis en rayon après le 16 avril 2015.
Ces agents conservateurs, principalement utilisés dans les produits sans rinçage destinés à être appliqués sur la zone du siège des enfants de moins de 3 ans, présentent un "risque de pénétration percutanée plus élevé en présence d'une irritation et occlusion de la peau qu'avec une peau intacte".
Rappelons que les parabens sont des dérivés du pétrole utilisés comme conservateurs pour protéger les cosmétiques des bactéries, moisissures et autres champignons. Ils sont déjà suspectés de favoriser le cancer du sein, des allergies et de perturber le système endocrinien.

La deuxième mesure vise à interdire le mélange de méthylchloroisothiazolinone et méthylisothiazolinone (MCI/MI) - un puissant biocide et conservateur qui permet de lutter efficacement contre la prolifération des bactéries et des champignons - dans les produits sans rinçage comme les crèmes pour le corps ou encore les lingettes pour bébé. Cette mesure, quant à elle, sera applicable aux produits distribués après le 16 juillet 2015.
Cet agent conservateur présente un risque de développement d'allergies cutanées et de démangeaisons. Gels douche et shampoings ne sont pas concernés.

Grâce à l'adoption de ces restrictions, la Commission européenne entend protéger la santé des consommateurs, et notamment celle des bébés et des jeunes enfants. En attendant l'interdiction, mieux vaut bien lire les étiquettes et éviter l'usage des produits contenant ces substances.

Rappelons qu'à compter du 30 octobre 2014, l'utilisation dans les produits cosmétiques de cinq autres parabens - à savoir l'isopropylparaben, l'isobutylparaben, le phénylparaben, le benzylparaben et le pentylparaben - se trouve interdite par le règlement (n°358/2014) de la Commission.

Source : Commission européenne

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-