Actualité : en bref

Revalorisations 2015 de l'allocation aux adultes handicapés

Le 07/10/2015, par Carole Girard-Oppici, dans Social / Protection Sociale.

Vos réactions...

   

A compter de septembre 2015, l'AAH atteint les 807,65 euros mensuel conformément au programme de revalorisation de 25% sur 5 ans.

Conformément aux engagements du chef de l'Etat, les personnes souffrant d'un handicap bénéficient de la solidarité nationale, car elles ont souvent des difficultés d'accès à l'emploi et indirectement des revenus insuffisants pour vivre. Le dispositif de revalorisation de l'allocation adulte handicapé (AAH) se poursuit cette année encore, et même si cette aide reste d'un montant faible par rapport aux besoins des personnes éligibles à l'AAH, elle a le mérite d'exister.

Le montant mensuel de l'allocation aux adultes handicapés est revalorisé du coefficient annuel de l'évolution des prix à la consommation hors tabac prévue dans le rapport économique, social et financier annexé à la loi de finances pour l'année considérée soit 0,9% en 2015 (après +1,3% en 2014).

En conséquence, le montant mensuel de l'allocation aux adultes handicapés est porté à 807,65 euros à compter des allocations dues au titre du mois de septembre 2015 : cela représente une hausse de 7 euros (après +23 euros en 2014).

En France, selon la Caisse d'allocations familiales, près d'un million de personnes en France - ayant un "taux d'incapacité" d'au moins 80%, ou compris entre 50 et 79% et ayant une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi - perçoivent cette allocation mensuelle, sachant qu'elle peut se cumuler en partie avec une revenu d'activité.
A titre indicatif, en moyenne un allocataire de l'AAH, en abattement 40% - 80%, percevait en 2012 près de 465 euros d'AAH par mois, et 1.009 euros de revenus d'activité.

Savez-vous que la loi Macron a modifié les règles relatives à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés ?

Source : Décret (n°2015-1233) du 6 octobre 2015

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-