Actualité : en bref

Smic 2015 : la revalorisation de janvier se fait sans "coup de pouce"...

Le 19/12/2014, par Carole Girard-Oppici, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

La revalorisation annuelle du salaire minimum légal impactera peu les revenus des salariés payés au smic légal avec +0,8%.

Le ministre du travail François Rebsamen fait savoir au patronat et aux syndicats que la revalorisation du Smic au 1er janvier 2015 ne pénalisera ni le pouvoir d'achat, ni l'emploi, ni l'investissement. Le ministère a décidé de suivre les recommandations du groupe d'experts chargé de livrer son analyse sur le Smic 2015, avec une hausse de 0,8%.

"Dans le Smic, il y a un engagement national : quand la croissance revient, le Smic doit augmenter. Quand elle n'est pas là, le coup de pouce n'est pas toujours une bonne solution", a déclaré le ministre. Il a également ajouté que "l'objectif prioritaire, c'est l'emploi et l'investissement" ce qui implique que "les salaires découleront du redémarrage des deux premiers".

Si le Smic progresse chaque année, il ne peut être revalorisé en 2015 plus que la norme, car la compétitivité de notre pays n'est pas au rendez-vous, a -t-il justifié.

Ainsi, le taux horaire du SMIC se trouve porté, au premier janvier prochain, à 9,61 euros bruts contre 9,53 euros depuis le 1er janvier 2014, soit 1.457,52 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires.

Seules les conventions collectives peuvent prévoir une grille de salaire avec un minimum conventionnel supérieur au SMIC.

Source : Ministère du travail

© 2014 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-