Actualité juridique

Préoccupation environnementale des entreprises dans la gestion des déchets

Le 03/02/2015, par Juliette Balatre, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

En 2012, 80% des déchets banals produits par les entreprises de l'industrie manufacturière ont été triés, et parmi eux, 90% ont été valorisés.

Une étude Insee intitulée "en 2012, 90% des déchets industriels triés sont valorisés" relève que 90% des déchets industriels triés ont été valorisés en 2012. Seuls les déchets non dangereux non minéraux (par exemple les résidus de production tels que les copeaux métalliques, la sciure de bois, les chutes de tissu, les cartons, les palettes de bois...), à l'exception des boues et matières organiques, sont visés par l'étude.

Ces déchets banals représentent plus de la moitié du volume de déchets non dangereux non minéraux de l'industrie manufacturière.

Le tri favorise en effet la valorisation des déchets et leur réutilisation tels quels ou après transformation, ou encore leur utilisation dans la production d'énergie. En l'absence de tri, seuls 28% des déchets se voient valorisés, et 48% sont mis en décharge ou incinérés sans récupération d'énergie.

En outre, la quantité de déchets banals industriels a été réduite de 30% entre 2008 et 2012. La baisse étant probablement à corréler avec une diminution de la production manufacturière sur la même période.

Ces chiffres traduisent néanmoins une préoccupation environnementale grandissante pour les différentes entreprises considérées.

Rappelons en effet que l'article L541-2 du Code de l'environnement précise que chaque entreprise est responsable de la gestion de ces déchets qu'elle produit et/ou détient jusqu'à leur élimination ou valorisation finale, même lorsque le déchet est transféré à des fins de traitement à un tiers. Elle doit en outre s'assurer que leur élimination est conforme à la réglementation.

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-