Actualité : en bref

Plan d'action pour la sécurité routière en 2015

Le 04/02/2015, par Carole Girard-Oppici, dans Public / Transport.

Vos réactions...

   

Abaissement du taux d'alcoolémie admis pour les jeunes conducteurs, nomination d'un conducteur par véhicule de société....

Face à la hausse du nombre des accidents de la route engendrant par là même une hausse de la mortalité routière, surtout chez les piétons et les cyclistes, et du nombre de blessés (+2,5%), le Gouvernement vient de présenter son nouveau plan d'action pour la sécurité routière.

Présenté par le ministère de l'Intérieur le 26 janvier 2015, le plan s'articule autour de la sensibilisation, la prévention et la formation des conducteurs, la protection des usagers vulnérables de la route, la lutte contre les infractions graves et l'amélioration de la sécurité des véhicules et des infrastructures, à travers les mesures suivantes :

  • interdire le port de tout système de type écouteurs, oreillette, casque, car ils sont susceptibles de limiter l'attention et l'audition des conducteurs. Cela concerne également les téléphones main libre avec oreillette ;

  • abaisser le taux légal d'alcoolémie de 0,5 g/l à 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs (A) ;

  • désigner, lors de la demande de certification d'immatriculation d'un véhicule, la personne titulaire du permis de conduire correspondant au type de véhicule à immatriculer, ce qui évitera notamment pour les véhicules de sociétés que la personne responsable de l'infraction constatée ne soit pas identifiée ;

  • de déployer de nouveaux radars feux rouges et de leur associer à un module de contrôle de la vitesse, notamment en agglomération (l'infraction commise sera ainsi potentiellement doublement sanctionnée : non respect de la signalisation et excès de vitesse) ;

  • de rendre obligatoire pour les usagers de deux-roues motorisés le port du gilet de sécurité en cas d'arrêt d'urgence, comme c'est déjà le cas pour les automobilistes ;

  • d'interdire le stationnement des véhicules (sauf les deux-roues) 5 mètres avant les passages piétons ;

  • renforcer les sanctions en cas de stationnement sur les passages piétons, les trottoirs ou les pistes cyclables.

  • d'expérimenter dans 11 départements la technique du double prélèvement salivaire pour dépister des stupéfiants ;

  • d'uniformiser la taille et le format des plaques d'immatriculation des motos et mobylettes, afin de faciliter les contrôles ;

  • de préciser la réglementation du surteintage des vitres à l'avant des véhicules.

Source : Dossier du Ministère de l'intérieur

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-