Actualité juridique

Étude sur la pérennité des entreprises créées en 2010

Le 14/04/2015, par Juliette Balatre, dans Affaires / Commercial & Sociétés.

Vos réactions...

   

Une étude publiée par l'Insee met en lumière le taux de pérennité à 3 ans des entreprises créées au premier semestre 2010, relevant une amélioration par rapport à 2006.

D'après une récente étude de l'Insee, 71 % des entreprises créées au premier semestre 2010 sont encore actives 3 ans après. Il apparait en effet que la pérennité des entreprises de cette génération soit plus élevée que celle de la génération de 2006, touchée de plein fouet par la récession de 2008-2009 (seules 66% étaient encore actives au bout de 3 ans). 262.000 créations d'entreprise sont en effet intervenues en 2010, hors auto-entrepreneurs, et parmi elles, 138.000 au premier semestre dont 118.000 entrant dans le champ de l'étude.

Certains domaines semblent toutefois plus porteurs que d'autres :

  • la pérennité est plus forte dans les secteurs de la santé (85%), l'industrie (80%), le transport (78%) ou les services aux entreprises (77%) ;
  • elle est toutefois plus fragile dans les domaines du commerce (64%), des activités immobilières (67%), et de la construction (68%).

D'autres facteurs semblent déterminants pour favoriser la pérennité des entreprises :

  • les entreprises ayant choisi la forme sociale résistent mieux que les entrepreneurs individuels : la catégorie juridique des entreprises jouent un rôle important, ce qui s'explique notamment par le fait que les sociétés soient plus représentées dans les secteurs les plus pérennes et que les entreprises individuelles démarrent généralement leur activité avec un investissement initial moindre. Mais même au delà de ces éléments d'explication, la forme sociale semble être un gage de pérennité plus important ;

  • un fort investissement initial : 3 entreprises sur 10 démarrent avec des moyens inférieurs à 4.000 euros, et autant avec un investissement compris entre 4.000 euros et 16.000 euros. Il semblerait que les entreprises ayant démarré avec un investissement initial de moins de 2.000 euros ne soient que 65% à être encore actives au bout de 3 ans, contre 83% des entreprises ayant démarré avec un investissement initial de plus de 160.000 euros. D'une manière générale, démarrer avec 40.000 euros et plus d'investissement augmente significativement les chances de pérennité ;

  • un niveau élevé de formation du créateur d'entreprise : pour les créateurs d'entreprise diplômés de niveau bac+5 et plus, 78% des créations sont encore actives 3 ans plus tard, contre 2/3 des entreprises créées par une personne sans diplôme ;

  • une expérience précédente dans le même domaine : l'expérience du créateur joue un rôle notable sur la pérennité des entreprises, ce qui parait cohérent. Pour les créateurs ayant au moins 3 ans d'expérience, 3/4 des entreprises survivent au moins 3 ans.

Pour autant, l'emploi continue de stagner, en prenant en compte les évolutions des entreprises pérennes et les disparitions d'entreprises, les hausses du nombre des salariés compensent les pertes d'emploi des entreprises cessant leur activité. L'emploi dans les entreprises pérennes augmente tout de même de 40% entre 2010 et 2013, ce bilan étant bien meilleur que pour les entreprises créées en 2006.

Source : Insee

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-