Actualité juridique

Google épinglé pour son comparateur de prix

Le 01/07/2015, par Etienne Nicolas, dans Affaires / Concurrence.

Vos réactions...

   

L'entreprise pourrait se voir sanctionner à propos d'un éventuel abus de position dominante pour son service de comparateur de prix et son système d'exploitation Android.

La Commission européenne a donné à Google un délai supplémentaire jusqu'au 17 août 2015 pour répondre aux reproches d'abus de position dominante qu'elle a formellement adressés au géant américain d'internet.

En effet, la Commission européenne a adressé une communication à Google en avril 2015, dans laquelle il est reproché à l'entreprise d'avoir abusé de sa position dominante au sein de l'espace économique européen, en favorisant son comparateur de prix de façon systématique dans les pages de recherche générale.

Le comportement de Google pourrait bien être considéré comme contraire aux règles de l'Union européenne en matière d'ententes et d'abus de position dominante. L'enquête devrait donc déterminer si Google a conclu des accords anticoncurrentiels, ou a commis un abus de position dominante dans le domaine des système d'exploitation, des applications et des services pour smartphone.

En outre, une procédure formelle d'examen, relative au comportement de Google en ce qui concerne le système d'exploitation pour appareils mobile Android, a été ouverte.

En effet, la majorité des fabricants de smartphones et de tablettes utilisent Android en tant que système d'exploitation, et en combinaison avec un éventail d'applications et de services propriétaires de Google. Une enquête va donc être menée afin de savoir si Google a violé les règles applicables en matière d'ententes et d'abus de position dominantes.

Toutefois, la commission européenne a tenu à rappeler que l'envoi d'une communication ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête. Il se pourrait donc qu'aucun des griefs évoqués ci-dessus ne soient retenus à l'encontre de Google.

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-