Actualité juridique

Les mesures à l'étude pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Le 22/04/2015, par Juliette Balatre, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

Un rapport a été publié faisant état de propositions pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Un rapport sur le gaspillage alimentaire remis à Ségolène Royal, ministre de l'écologie, et à Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, fait état d'un coût moyen de 400 euros par an pour une famille de 4 personnes ! Le gaspillage alimentaire se définit comme "toute nourriture destinée à la consommation humaine, qui à une étape de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, dégradée".

Des propositions ont donc été émises afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, et sont actuellement à l'étude :

  • rendre obligatoire le don des invendus alimentaires consommables à toutes association caritative qui en fait la demande : cette obligation pourrait faire l'objet d'un amendement dans la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte ;

  • interdire la destruction systématique par les industriels de l'agroalimentaire des produits consommables des marques de la grande distribution et en permettre le don à des associations, la valorisation en alimentation animale... Le rapport propose notamment de mettre en place des rayons "anti-gaspi" dans les grandes surfaces où seraient proposés des produits dont la date limite de consommation est proche à moindre prix ;

  • promouvoir l'utilisation du doggy bag, par une campagne nationale ;

  • organiser des assises territoriales de la lutte contre le gaspillage alimentaire ;

  • introduire le principe de hiérarchie de la prévention du gaspillage alimentaire dans la loi sur la transition énergétique.

Alors que de nombreux ménages sont dans le besoin en ces temps de crise, il parait en effet aberrant qu'une telle quantité d'aliments, bien souvent encore parfaitement consommables, soit gaspillée. Les chiffres sont en effet édifiants : de 20 à 30 kg jetés par personne chaque année, 140 kg par habitant pour l'ensemble de la chaine alimentaire, soit entre 12 et 20 milliards d'euros gaspillés au total. Rappelons également que l'Organisation des Nations-Unies estime qu'un tiers de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine est perdu ou gaspillé dans le monde.

Source : Ministère de l'écologie

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Commentaires et réactions :



-