Actualité juridique

Rappel des conseils à appliquer en cas de canicule

Le 08/06/2015, par Juliette Balatre, dans Santé / Droit Médical.

Vos réactions...

   

Un communiqué de presse vient rappeler le dispositif prévu en cas d'épisode de forte chaleur et les conseils de prévention à appliquer.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et Laurence Rossignol, Secrétaire d'État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie, rappellent le dispositif prévu en cas d'épisode de forte chaleur (1).

Aucun département n'est actuellement touché par un épisode de canicule, mais les pouvoirs publics redoublent de vigilance, le niveau de veille saisonnière du Plan national canicule (PNC) ayant été déclenché comme chaque année au 1er juin, et ce jusqu'au 31 août.

Une instruction ministérielle est ainsi venue introduire le Plan National Canicule 2015 (2) et préciser les objectifs les différents niveaux du PNC 2015 et les mesures de gestion qui s'y rapportent ainsi que le rôle des différents partenaires.

Rappelons qu'on parle de canicule lorsque pendant au moins 3 jours, les températures dépassent 20° la nuit et 33 à 35 ° le jour (en fonction des zones).

Quatre niveaux coordonnés avec les niveaux de vigilance météorologique sont prévues par le PNC :

  • Niveau 1 ou vigilance verte : veille saisonnière activée le 1er juin de chaque année jusqu'au 31 août ;

  • Niveau 2 ou vigilance jaune : avertissement chaleur (passage en jaune de la carte de vigilance météorologique) ;

  • Niveau 3 ou vigilance orange : alerte canicule (passage en orange sur la carte de vigilance météorologique : déclenché par le préfet) ;

  • Niveau 4 ou vigilance rouge : mobilisation maximale (passage en rouge sur la carte de vigilance météorologique : déclenché au niveau national par le premier ministre sur avis du ministre de la santé et du ministre de l'intérieur en cas de canicule intense et étendue sur une large partie du territoire associé à des phénomènes dépassant le champ sanitaire).

Le but du Plan National Canicule (PNC) est de protéger les populations des effets de la canicule par la mise en place d'une organisation spécifique et de mesures adaptées aux différentes catégories de populations identifiées, et notamment des personnes considérées comme étant à risque (personnes âgées isolées, en situation de précarité et sans abri, femmes enceintes, jeunes enfants...). De même, l'objectif poursuivi est celui de l'information des différentes populations des risques présentés par un épisode de forte chaleur.

Les autorités sanitaires rappellent en effet qu'en cas de canicule, il est recommandé de boire régulièrement de l'eau même en l'absence de soif, de se rafraichir, de se mouiller le corps plusieurs fois par jour, de manger en quantité suffisante et d'éviter l'alcool et les efforts physiques. Il convient également de maintenir son logement frais (fermer les fenêtres et volets la journée, les ouvrir la nuit lorsqu'il fait plus frais), d'éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée, et de demander de l'aide en cas de besoin.

Rappelons qu'un plan d'alerte et d'urgence est institué dans chaque département au profit des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels (3). Ce plan prend en compte la situation des personnes les plus vulnérables du fait de leur isolement. Dans cette optique, les maires recueillent les éléments relatifs à l'identité, à l'âge et au domicile des personnes âgées et des personnes handicapées qui en ont fait la demande, de manière à favoriser l'intervention des services sociaux et sanitaires (4). Il doit pour cela informer par tout moyen les habitants de la commune de la finalité de ce registre, du caractère facultatif de l'inscription, des modalités de celle-ci auprès des services municipaux ainsi que des catégories de services destinataires des informations collectées en cas de déclenchement du plan d'alerte et d'urgence et de l'existence d'un droit d'accès et de rectification des données nominatives.

Les personnes pouvant y être inscrites sont (5) :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile ;
  • les personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail résidant à leur domicile ;
  • les personnes adultes handicapées bénéficiant de certains avantages.

Une plateforme téléphonique "Canicule info service" est également disponible au 0 800 06 66 66 du lundi au samedi de 08 h à 20 h. Celle-ci est activée dès le premier épisode de chaleur.

La canicule exceptionnelle de l'été 2003 avait en effet entrainé en France une surmortalité estimée à près de 15.000 décès et avait permis de mettre en lumière la nécessité d'un dispositif, qui a été réactualisé chaque année depuis 2004. Depuis, d'autres épisodes moins intenses ont à nouveau touché la France (juillet 2006 et août 2012).

Sources :

(1) Communiqué de presse : Épisode de forte chaleur : Marisol Touraine et Laurence Rossignol rappellent le dispositif prévu en cas de canicule
(2) Instruction Ministérielle N° DGS/DUS/DGOS/DGCS/ DGT/DGSCGC/2015/166 du 12 mai 2015 relative au Plan National Canicule 2015
(3) Article L116-3 du Code de l'action sociale et des familles
(4) Article L121-6-1 du Code de l'action sociale et des familles
(5) Article R121-3 du Code de l'action sociale et des familles

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-