Actualité juridique

L'Assemblée nationale rend ses données disponibles en Open Data

Le 24/06/2015, par Chloé Vialle, dans Technologies / Technologie & Communications.

Vos réactions...

   

Liberté d'accès et de réutilisation des données publiques grâce à l'Open Data de l'Assemblée nationale.

Depuis quelques années, la France s'inscrit dans un mouvement d'ouverture de ses données publiques, le mouvement "Open Data", qui permet à tous les citoyens d'avoir accès en ligne à l'information publique dans un format librement exploitable et réutilisable sans restriction technique, juridique ou financière.

Après la plateforme d'Open Data gouvernemental et le site dédié à l'ouverture des données publiques détenues par le Sénat, c'est au tour de l'Assemblée nationale de proposer son propre portail d'Open Data "data.assemblee-nationale.fr".

Avec ce site open data ouvert depuis le 22 juin 2015, l'Assemblée nationale poursuit sa révolution numérique en améliorant l'accès à ses données pour renforcer leur transparence et faciliter leur réutilisation au service de la démocratie. Cette avancée a été saluée par l'association Regards citoyens qui soutient l'accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques.

L'ouverture de la plateforme se fera progressivement, pour atteindre plus 800.000 documents d'ici la fin de l'année 2015. Dans un premier temps, sont disponibles sur le site :

  • la liste des députés "actifs" ;
  • les questions écrites et orales avec les réponses du Gouvernement ;
  • les réunions tenues à l'Assemblée et, pour les réunions des commissions, les participants et les excusés ;
  • la réserve parlementaire ;
  • la liste des représentants d'intérêt enregistrés sur le Registre de l'Assemblée.

Puis, lundi 29 juin 2015, s'y ajouteront :

  • les amendements en séance publique et en commission ;
  • la liste des députés depuis le début de la XIe législature (juin 1997).

En juillet, ces données seront complétées par :

  • les éléments des dossiers législatifs ;
  • la liste des personnes ayant été député, sénateur ou ministre depuis juin 2012.

D'ici la fin de l'année 2015, la base de données sera complétée par :

  • les comptes rendus de la séance publique ;
  • les résultats des scrutins publics ;
  • la liste des personnes auditionnées en commission.

Source : Communiqué de l'Assemblée Nationale du 22 juin 2015

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

 Information de veille juridique


Commentaires et réactions :



-