Actualité juridique

"Vous pouvez laisser une plus belle trace sur terre"

Le 07/07/2015, par Chloé Vialle, dans Public / Environnement.

Vos réactions...

   

450 euros d'amende pour abandon de déchet dans la rue, dans la nature, sur la plage ou en mer.

L'heure des départs en vacances a sonné, et les maires de France, le Ministère de l'Ecologie et les entreprises engagées dans la prévention des déchets sauvages, rassemblés autour de l'Association Vacances Propres, lancent la 45ème campagne nationale de prévention des déchets sauvages, "plus offensive et plus impliquante" que les précédentes.

La nouvelle campagne de sensibilisation pointe du doigt les gestes incivils et interpelle directement leurs auteurs. Elle prend le parti d'afficher en très gros plan ce que l'on se résigne peu à peu à accepter dans nos paysages et que notre regard évite : les déchets.

Rappelons que depuis le décret du 25 mars 2015 visant spécifiquement les déchets sauvages et les dégradations de la voie publique, le "fait d'abandonner, de jeter ou de déverser des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, en lieu public ou privé, si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation" est passible d'une amende maximale de 450 euros (contre 150 euros auparavant).

Toute personne tentée d'abandonner tout type de déchets tels que des poubelles, canette et bouteille de bière, des mégots de cigarette, des sacs plastiques, des déjections (humaines ou canines) ou tout autre objet quelle que soit sa nature peut être verbalisée. Une amende forfaitaire de 68 euros est prévue si l'auteur de la contravention est sanctionné sur le champ.

Espérons que la lutte pour des Vacances Propres sans déchets, appuyée par les sanctions prévues au décret, éradiquera cette mauvaise habitude d'abandon sauvage de déchets, notamment sur les plages.

Les 3 affiches de la campagne rappellent que derrière chaque déchet sauvage, il y a le geste de quelqu'un, et que ce geste a des conséquences durables. Les déchets portent le nom de leur jeteur, soulignant ainsi sa responsabilité, et sont datés pour donner un aperçu concret de leur résistance dans le temps.

Sources :
Décret n° 2015-337 du 25 mars 2015 relatif à l'abandon d'ordures et autres objets
Vacances Propres

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-