Actualité : en bref

Bilan sur l'apprentissage en 2014

Le 04/08/2015, par Chloé Vialle, dans Social / Droit du Travail.

Vos réactions...

   

En 2014, une baisse de 3% des contrats d'apprentissage dans le secteur du privé, soit une moindre baisse par rapport à l'année 2013 (-8%).

Un bilan sur l'apprentissage en 2014 réalisé par la Dares Analyses vient d'être publié par le Ministère de Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Le développement de l'apprentissage est un des objectifs du Gouvernement qui multiplie les campagnes de communication, notamment sur la nouvelle aide de 1.100 euros accordée aux TPE en faveur de l'apprentissage.

En 2014, 265.000 nouveaux contrats d'apprentissage ont été comptabilisés dans le secteur privé, soit une baisse de 3% par rapport à 2013 (dans le secteur public, les contrats d'apprentissage sont en recul de 4%). Ces résultats sont néanmoins encourageants dans la mesure où la baisse est moins importante que celle de l'année 2013 puisque celle-ci était de 8% pour les contrats dans le secteur privé.

La publication de la Dares analyse révèle cependant que la baisse ne concerne que les formations de niveaux IV (à savoir niveau baccalauréat, brevet de technicien, diplôme d'Etat de moniteur éducateur,...) et de niveau V (c'est-à-dire niveau brevet, CAP, BEP).

En effet, la tendance est au contraire à la hausse dans l'enseignement supérieur. Les apprentis préparant un diplôme de l'enseignement supérieur étant de plus en plus nombreux, il est constaté que l'âge et le niveau de diplôme des nouveaux apprentis augmentent.

Les chiffres parlent d'eux-même : à la signature du contrat, 46% des apprentis ont le baccalauréat ou un diplôme du supérieur et 34% des nouveaux contrats préparent à un diplôme du supérieur. En revanche, le nombre d'apprentis sortant de scolarité à la signature du contrat diminue considérablement.

Rappelons que le contrat d'apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est de permettre à un jeune de suivre une formation générale, technologique et pratique, en vue d'acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme de l'enseignement professionnel ou technologique, un titre d'ingénieur ou un titre répertorié. Il est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans révolus ayant satisfait à l'obligation scolaire. Il peut toutefois bénéficier aux jeunes d'au moins 15 ans, s'ils justifient avoir effectué la scolarité du premier cycle de l'enseignement secondaire. Il existe également des dérogations pour certains publics âgés de plus de 25 ans.

L'apprentissage est une des solutions adaptées aux jeunes de 16 à 25 ans qui ont quitté le système scolaire sans qualification et qui souhaitent bénéficier d'un droit au retour à la formation.

Source : Ministère du Travail - DARES ANALYSES "L'apprentissage en 2014. Une moindre baisse qu'en 2013"

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-