Actualité juridique

Asile des réfugiés et leur accès au logement

Le 09/09/2015, par Chloé Vialle, dans Public / Droits de l'homme.

Vos réactions...

   

Comment la France se prépare-t-elle à accueillir des milliers de demandeurs d'asile qui fuient leur pays, la pauvreté et la famine ?

Face à la crise migratoire qui touche en cette fin d'été 2015 l'Europe, le Président de la République François Hollande a présenté, le 7 septembre 2015, l'action de la France sur les différentes problématiques que cela soulève.

Suite aux initiatives prises conjointement par la France et l'Allemagne, la France doit participer au processus de relocalisation de 120.000 réfugiés en besoin urgent de protection envisagé par la Commission européenne.

Néanmoins, l'accueil des réfugiés pose difficulté dans la mesure où, pour le moment, la France reste dans l'attente de la mise en place par l'Union européenne d'un dispositif efficace d'identification des migrants qui se présentent à la frontière extérieure de l'espace Schengen et à distinguer parmi ceux-ci, ceux qui se trouvent en besoin manifeste de protection.

En accord avec ses valeurs de solidarité et de volontariat, la France s'estime prête à accueillir dans les meilleurs délais un millier de réfugiés. En effet, le nouveau cadre instauré la loi portant réforme du droit d'asile, votée à une très large majorité en juillet 2015, a permis :

  • de raccourcir les délais d'examen pour les ramener de 2 ans à un délai moyen de 9 mois au 1er janvier 2017 ;
  • la mise en place de procédures accélérées pour écarter rapidement les demandes abusives et statuer en urgence sur les demandes manifestement légitimes ;
  • d'améliorer et de mieux répartir les demandeurs d'asile sur le territoire grâce à un hébergement directif et un effort sans précédent de créations de places en Centres d'Accueil pour Demandeurs d'Asile : 4.000 en 2013 et 2014, et 4.200 prévues en 2015 ;
  • de renforcer les droits des demandeurs d'asile, en transposant les normes européennes applicables ;
  • d'augmenter également considérablement les moyens de l'OFPRA et de l'OFII pour faire face à cette nouvelle donne.

Mais concrètement, comment cet accueil va-t-il s'organiser ?

Le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre en charge du Logement Sylvia Pinel, ont mis en place un plan qui prévoit la création de 11.000 places d'hébergement supplémentaires :

  • 1.500 pour l'hébergement d'urgence ;
  • 4.000 pour les demandeurs d'asile ;
  • 5.500 pour le logement de personnes ayant déjà obtenu le statut de réfugié mais n'ayant pas encore l'opportunité d'accéder à des logements dans le parc social en zone non tendue.

Le gouvernement mobilise l'ensemble des acteurs pour faire face à cette crise du logement. Associations, bailleurs sociaux, collectivités territoriales et la population française solidaire, tous entendent redoubler d'efforts pour accueillir les réfugiés.

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-