Actualité juridique

Langues étrangères et régionales : la carte des langues vivantes

Le 29/10/2015, par Chloé Vialle, dans Civil / Famille & Personne.

Vos réactions...

   

Les nouvelles cartes académiques des langues doivent permettre d'impulser une politique linguistique cohérente et diversifiée.

L'apprentissage des langues vivantes participe à la construction de la citoyenneté, à l'enrichissement de la personnalité et à l'ouverture sur le monde. De plus, l'enseignement des langues étrangères et régionales favorise l'employabilité des jeunes en France et à l'étranger. C'est pourquoi l'enseignement des langues vivantes est aujourd'hui placé au coeur des préoccupations du Gouvernement.

L'offre de formation en langues vivantes étrangères et régionales est définie dans le cadre de la nouvelle carte académique des langues vivantes. Sa mise en oeuvre est un moyen de :

  • garantir un continuum du parcours d'apprentissage de langues vivantes de l'école primaire au lycée : tout élève ayant étudié à l'école primaire une langue vivante étrangère ou régionale autre que l'anglais doit pouvoir poursuivre l'apprentissage de cette langue en classe de 6ème.
  • offrir une diversité linguistique : la carte des langues doit permettre d'impulser une politique linguistique cohérente et diversifiée. Un choix de langues vivantes sera, dans toute la mesure du possible, proposé dès la classe de CP. À compter de la rentrée scolaire 2016, un large choix de LV2 sera également proposé aux élèves en classe de 5ème.

Elle est en outre un outil d'information à destination des élèves et des familles : elle indiquera, pour chaque école et établissement, les langues offertes aux élèves.

Les recteurs ont été chargés de l'élaboration de cette carte des langues qui devra être achevée à la fin du 1er trimestre de l'année scolaire 2015-2016. Par ailleurs, l'ensemble des actions et des projets menés en faveur des langues auront vocation à être valorisés dans le cadre de la Semaine des langues dont la première édition nationale se tiendra au cours du premier semestre de l'année 2016. Celle-ci constituera un moment privilégié pour :

  • encourager la pratique des langues ;
  • valoriser le plurilinguisme ;
  • inciter à la mobilité et à l'ouverture internationale.

Votre enfant souhaite améliorer son niveau en langues vivantes ?
>>> Offrez-lui des cours de soutien à domicile, des professeurs de l'Education Nationale lui permettront de progresser et d'améliorer son niveau en langues.

Source : Circulaire n°2015-173 du 20 octobre 2015

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-