Actualité juridique

Méfions-nous des placements proposés sur Internet !

Le 12/11/2015, par Chloé Vialle, dans Civil / Consommation.

Vos réactions...

   

Plan de surveillance sur toutes les activités de placements proposées par les plateformes de trading en ligne sur le FOREX et sur le marché des options binaires.

Piégés par des promesses de gains faciles et rapides, de plus en plus d'internautes se laissent tenter par des placements à forte rentabilité, mais néanmoins risqués, proposés par des publicités en ligne.

La DGCCRF a constaté récemment une forte augmentation de plaintes des consommateurs victimes de ces placements qui pullulent sur internet, à savoir ceux proposés par les plateformes de trading en ligne sur le marché des changes FOReign EXchange (FOREX), sur le marché des options binaires, et les placements atypiques (minerais, diamants, manuscrits, vin,...).

  • Le trading sur le FOREX ou les options binaires

"Devenir trader et gagnez 10.000 euros par mois", rien ne paraît plus simple aujourd'hui que de s'improviser trader sur le marché des changes FOREX, marché non régulé sur lequel s'échangent des devises.

Par ailleurs, les instruments financiers dits "options binaires", qui permettent aux consommateurs de parier sur la variation d'un actif sous-jacent (indice, action, matière première) se sont largement développés.

Les promesses alléchantes incitent les consommateurs à engager des fonds qui sont le plus souvent détournés vers des comptes étrangers et rarement restitués. Il s'agit alors d'escroquerie, sont difficilement contrôlables car les sociétés se dissimulent derrière des sites internet d'apparence française, alors qu'ils sont en réalité basés à l'étranger.

En résumé, ces activités qui se développent dans un secteur difficilement contrôlable sont souvent frauduleuses. Toutefois, la DGCCRF et les services de police et de gendarmerie collaborent pour enquêter et établir des responsabilités pénales.

  • Les placements atypiques

L'offre de placements dits "atypiques" sur internet est, elle aussi croissante. Ces investissements portent par exemple sur les secteurs des métaux rares, du vin, des forêts, du photovoltaïque ou des manuscrits

Pour les investissements en "terres rares", c'est-à-dire les minerais utilisés dans l'électronique, le domaine militaire, les énergies renouvelables ou encore le secteur médical, la DGCCRF a constaté que les produits étaient présentés comme des ressources stratégiques sur le plan économique, dont la rareté provoquerait des risques de pénurie grave dans de nombreux secteurs. "L'augmentation de la demande mondiale, alors que la capacité de production est limitée, entraîne des fluctuations importantes des cours. Leur grande volatilité rend donc ces placements très risqués".

Gare à ce type de placements ! Les contrôles réalisés par la DGCCRF ont révélés que certains taux de rendement affichés sur les sites internet de ces sociétés étaient mensongers, susceptibles d'être qualifiés de pratiques commerciales trompeuses.

Ces opérations engendrent donc des risques de perte en capital supérieure aux sommes investies. La DGCCRF, en collaboration avec l'Autorité des marchés financiers (AMF), met en place un plan de surveillance destiné à exercer une vigilance particulière sur toutes ces activités de placements.

Source : DGCCRF - Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

© 2015 Net-iris

   

Inscription JuriTravail Avocats

Pour approfondir ce sujet :

Commentaires et réactions :



-