Chiffres

Calendrier des vacances scolaires de 2018-2019

Révisé le 25/01/2019 par Carole Girard-Oppici et classé dans économie.

Vos réactions...


Dates et carte des vacances scolaires, rentrée 2019 et montant de l'allocation de rentrée scolaire.

La rentrée des classes 2019 a eu lieu le lundi 3 septembre 2018 en France métropolitaine, Corse, DOM et collectivités d'outre-mer. Sachez que les recteurs, vice-recteurs et chefs de services de l'Éducation nationale peuvent adapter les dates des vacances de l'année scolaire 2018-2019. Le Gouvernement a publié un arrêté du 17 juillet 2017 fixant le calendrier définitif pour l'année scolaire de 2018 et 2019, afin notamment de donner de la visibilité au secteur du tourisme, aux parents salariés, aux entreprises (qui doivent planifier les périodes d'activité en fonction des départs en congé) et au personnel enseignant.

Chaque zone académique (zone A, zone B, zone C) bénéficie de congés scolaires à différents moment de l'année : deux semaines aux vacances de la Toussaint, à Noël, l'hiver et à Pâques. Les grandes vacances d'été 2019 durent huit semaines.

Calendrier des congés scolaires 2018 - 2019



Zone A

Zone B

Zone C

Vacances d'été 2018

du 7 juillet
au 2 septembre 2018

du 7 juillet
au 2 septembre 2018

du 7 juillet
au 2 septembre 2018

Rentrée scolaire 2018-2019

Lundi 3 septembre 2018

Lundi 3 septembre 2018

Lundi 3 septembre 2018

Vacances d'automne (Toussaint)

du samedi 20 octobre
au lundi 5 novembre 2018

du samedi 20 octobre
au lundi 5 novembre 2018

du samedi 20 octobre
au lundi 5 novembre 2018

Vacances de fin d'année (Noël)

du samedi 22 décembre 2018
au lundi 7 janvier 2019

du samedi 22 décembre 2018
au lundi 7 janvier 2019

du samedi 22 décembre 2018
au lundi 7 janvier 2019

Vacances d'hiver

du samedi 16 février
lundi 4 mars 2019

du samedi 9 février
lundi 25 février 2019

du samedi 23 février
lundi 11 mars 2019

Vacances de printemps (Pâques)

du samedi 13 avril
au lundi 29 avril 2019

du samedi 6 avril
au lundi 23 avril 2019

du samedi 20 avril
au lundi 6 mai 2019

Grandes Vacances (été)

samedi 6 juillet 2019

samedi 6 juillet 2019

samedi 6 juillet 2019


Les zones académiques A, B et C

Les académies de métropole sont réparties en trois zones de vacances A, B et C :

  • zone A : académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon et Poitiers ;
  • zone B : académies d'Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg. ;
  • zone C : académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles.

Les recteurs, vice-recteurs et chefs de services de l'Éducation nationale ont compétence pour adapter le calendrier national afin de tenir compte des caractères particuliers de chacune des régions concernées.

Pour les académies de Corse, des départements d'outre-mer et des collectivités d'outre-mer, le calendrier est fixé conformément aux dispositions des articles D521-6 et D521-7 du Code de l'éducation. Le calendrier scolaire est légèrement aménagé pour tenir compte des contraintes locales :

Calendrier des jours fériés en 2019

  • mardi 1er janvier 2019 (Nouvel an)
  • lundi 22 avril 2019 (Lundi de Pâques)
  • mercredi 1er mai 2019 (Fête du Travail)
  • mercredi 8 mai 2019 (Victoire 1945)
  • jeudi 30 mai 2019 (Ascension)
  • lundi 10 juin 2019 (Pentecôte)
  • dimanche 14 juillet 2019 (Fête Nationale)
  • jeudi 15 août 2019 (Assomption)
  • vendredi 1er novembre 2019 (Toussaint)
  • lundi 11 novembre 2019 (Armistice 1918)
  • mercredi 25 décembre 2019 (Noël)

Les aides financières aux familles

Les familles aux revenus modestes ayant des enfants scolarisés à l'école élémentaire, au collège ou au lycée peuvent bénéficier d'aides financières. Des bourses sont également allouées à l'université (par le CROUS).

Les collectivités territoriales, les organismes débiteurs de prestations familiales, certaines fondations ou associations peuvent être sollicitées par les familles, lorsque par exemple un des parents est décédé, lorsque l'enfant scolarisé souffre d'un handicap, ou encore lorsqu'il s'agit d'une famille nombreuse.

A l'école élémentaire, les familles d'enfants scolarisés en 2018-2019 bénéficient de :

  • l'allocation de rentrée scolaire (367 euros pour un enfant de 6 à 10 ans) versée par la Caf ;
  • mais aussi d'une bourse de fréquentation scolaire, dans certains départements, pour les parents qui doivent scolariser leur enfant dans une école élémentaire d'une commune voisine en qualité de demi-pensionnaire ou de pensionnaire, en l'absence d'école dans leur commune d'habitation.
    Les conditions d'attribution varient d'un département à l'autre, mais au minimum, l'élève doit être scolarisé en classe élémentaire (du CP au CM2), dans une école distante de plus de 3 kilomètres du domicile familial, et être demi-pensionnaire ou pensionnaire.
    La demande de bourse doit être effectuée en début d'année scolaire et renouvelée chaque année. C'est le directeur de l'école qui remet le dossier aux familles.

Au collège, les familles peuvent bénéficier de :

  • l'allocation de rentrée scolaire (de 388 euros par enfant) ;
  • de bourses de collège (le montant trimestriel, calculé en fonction des charges - nombre d'enfants - et des ressources des familles, peut être de 35 euros ou 96 euros ou 151 euros à la rentrée 2018-2019 - voir le barème 2018) ;
  • d'aides de la région ou du département (il convient de se renseigner auprès du service social local compétent) ;
  • mais aussi d'aides financières versées par le fonds social collégien et le fonds social pour les cantines (participation de l'établissement scolaire sur le prix des tickets de cantine).

Au lycée, comme les frais sont généralement plus élevés, les familles peuvent solliciter jusqu'à 6 aides financières :

  • l'allocation de rentrée scolaire (elle est de 401 euros par enfant) ;
  • la bourse de lycée (elle est attribuée aux élèves scolarisés en établissements régionaux d'enseignement adapté) ;
  • l'aide du fonds social lycéen, parfois accordée en nature (fournitures scolaires, livres, équipements de sport, etc.) ;
  • l'aide du fonds social pour les cantines (participation de l'établissement scolaire sur le prix des tickets de cantine).

L'allocation de rentrée scolaire

Les conditions pour en bénéficier

L'enfant (ou les enfants du foyer), doit à la rentrée être né entre le 16 septembre 2000 et le 31 décembre 2012 inclus (ou, s'il est plus jeune, il doit être déjà inscrit à l'école primaire). Il doit également être écolier, étudiant ou apprenti et, s'il travaille, sa rémunération nette mensuelle ne doit pas dépasser 932,29 euros.

Pour la rentrée 2018-2019, le foyer doit justifier au titre de l'année 2016 de ressources inférieures aux plafonds suivants :

  • pour 1 enfant : 24.453 euros,
  • pour 2 enfants : 30.096 euros,
  • pour 3 enfants : 35.739 euros,
  • au-delà, il faut ajouter par enfant en plus : 5.643 euros.

Le foyer dont les ressources dépassent de peu l'un de ces plafonds doit déposer une demande à la CAF afin de percevoir une allocation de rentrée scolaire réduite.

Où trouver le meilleur lycée de France ?

Chaque année, des milliers de parents cherchent à inscrire leur fille ou fils en classe de 3ème dans le meilleur lycée public, privé ou professionnel de leur ville en fonction de l'orientation choisie. Que vous habitiez à Paris, Lyon, Marseille ou une autre ville de France, vous vous posez sans doute cette question : Dans quel lycée inscrire mon enfant à la rentrée scolaire 2018-2019 ? Les places sont parfois difficiles à obtenir, alors mieux vaut s'y prendre le plus tôt possible !

Sachez qu'il existe un classement des meilleurs lycées de France, élaboré annuellement d'après les résultats au BAC de l'Éducation nationale. Il vous permet de connaître quels sont les meilleurs lycées proches de chez vous, qu'ils soient publics ou privés, en mesure de :

  • fournir le meilleur accompagnement aux lycéens
  • faire progresser les élèves en difficulté
  • proposer des activités périscolaires qui valorisent le dépassement de soi et le travail en équipe
  • décrocher un score de 100% de bacheliers à l'examen du baccalauréat.

Une fois l'orientation définie, un bon lycée est un véritable tremplin vers la vie étudiante ou la vie professionnelle, rappelle l'ONISEP. Il est capital de bien choisir son lycée !

Il existe un classement annuel des lycées les plus performants en termes de réussite au BAC publié par le Ministère de l'Éducation nationale, que l'on appelle le Palmarès 2018 des meilleurs lycées de France .

>> Accéder au classement des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel, publié par le Ministère, affichant les meilleurs résultats à l'issue de la Terminale.

Vérifiez les options et spécialités

Avant d'inscrire votre enfant au Lycée, vérifiez que les options proposées correspondent aux besoins de votre enfant, notamment s'agissant des langues étrangères (Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Russe, Chinois …) et des nouvelles technologies (énergie renouvelable, réseaux, robotiques, objets connectés, innovations technologiques…).

Si votre ados est sportif, assurez-vous que la structure propose des options adaptées aux activités sportives préférées de votre enfant. Grâce à elles, votre fille ou fils pourra obtenir des points en plus au BAC (option Foot, Tennis, Babington, Natation, Volley …) !
Votre enfant s'épanouit dans des activités extra-scolaires ? Demandez la liste des épreuves facultatives au BAC proposées par le lycée de votre choix (comme la danse, le théâtre, l'art plastique, le cinéma ou encore la musique). Cela peut lui permettre de décrocher une mention à l'examen.

Comment déroger au Lycée de secteur ?

En principe, lorsque l'enfant termine sa scolarité au collège public, il est automatiquement affecté au lycée d'enseignement général du secteur le plus proche de son domicile et ou celui attribué pour cette zone géographique.

Si vous voulez inscrire votre enfant dans un établissement différent de celui de votre secteur géographique, vous devrez demander une dérogation "Demande d'assouplissement à la carte scolaire", au Directeur académique des services de l'éducation nationale. Il peut s'agir d'un autre lycée d'enseignement général et technologique, ou d'un lycée professionnel.

Sachez que tout élève est prioritaire pour demander une dérogation, s'il :

  • souffre d'un handicap
  • a besoin d'une prise en charge médicale importante près du lycée demandé
  • est boursier au mérite ou sur critères sociaux,
  • doit suivre un parcours scolaire particulier,
  • a déjà un frère ou une soeur scolarisé(e) dans le lycée souhaité,
  • est domicilié en limite de zone de desserte et proche du lycée souhaité.

Quand inscrire son enfant au Lycée ?

La famille peut inscrire son enfant auprès du lycée de son choix, dès le mois d'avril. Il suffit de prendre contact avec le secrétariat du lycée pour la constitution du dossier d'inscription, qui peut varier d'un établissement à l'autre.

En principe, il faut :

  • remplir la demande d'inscription,
  • fournir la décision du conseil d'orientation,
  • présenter un ou plusieurs justificatifs de domicile,
  • joindre des photographies d'identité de votre enfant et ses bulletins trimestriels de l'année écoulée.

Donnez à votre enfant les meilleures chances d'accéder à un bon lycée. Bordas soutien scolaire accompagne les élèves de 3ème pour leur permettre de décrocher le Brevet des collèges avant d'entrer au lycée. Pensez-y dès le premier trimestre de l'année scolaire !

© 2019 Net-iris

Commentaires et réactions :