Actualité juridique

Jacques Chirac installe la Halde et propose de nouvelles mesures pour renforcer l'égalité des chances

Le 23/06/2005 par La Rédaction de Net-iris, dans Public / Droits de l'homme.

Vos réactions...


Jacques Chirac doit installer aujourd'hui la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), rapporte Reuters. Cette dernière a été créée par la loi (n°2004-1486) du 30 décembre 2004 (actualité du 31/12/2004). La Halde est une autorité administrative indépendante chargée de connaître de toutes les discriminations, directes ou indirectes, prohibées par la loi ou par un engagement international auquel la France est partie. Elle peut formuler des recommandations tendant à remédier à tout fait ou à toute pratique qu'elle estime être discriminatoire, ou à en prévenir le renouvellement. La haute autorité est entourée d'un comité consultatif permettant d'associer à ses travaux des personnalités qualifiées choisies parmi des représentants des associations, des syndicats, des organisations professionnelles et toutes autres personnes ayant une activité dans le domaine de la lutte contre les discriminations et pour la promotion de l'égalité.
Présidée par Louis Schweitzer, la Halde, dotée d'un budget de 10,7 millions d'euros, est opérationnelle depuis le 4 avril dernier.
Toute personne qui s'estime victime de discrimination peut faire appel à la Halde, qui est habilitée à saisir le procureur de la République si les faits portés à sa connaissance sont constitutifs d'un crime ou d'un délit. Elle peut également se saisir d'office des cas de discrimination directe ou indirecte dont elle a eu connaissance.
Quelque 200 lettres sont déjà parvenues au siège de la Haute Autorité, qui reçoit également une cinquantaine d'appels téléphoniques par jour. Les réclamations concernent majoritairement des discriminations liées à l'origine ou à l'âge dans une recherche d'emploi (30%), de logement (20%), ou encore dans l'accès aux biens et services (transports, discothèques, etc. à 25%).
Aussi, lors de son intervention, le président de la République doit ouvrir de nouvelles pistes dans l'objectif de renforcer l'égalité des chances.
Tout d'abord, Jacques Chirac souhaite démocratiser l'accès aux classes préparatoires aux grandes écoles. Il doit demander au Ministre de l'éducation nationale, Gilles de Robien, de réfléchir aux moyens de permettre aux jeunes les plus brillants, quelques soient leurs origines, d'accéder à ces classes préparatoires, pour l'heure fréquentées essentiellement par des élèves issus de milieux aisés. L'idée est de laisser des places disponibles pour les étudiants de province et d'outre-mer, en respectant "le principe républicain de la méritocratie". Notons que 57 écoles de management ou d'ingénieurs se sont engagées à élargir à la rentrée prochaine leur recrutement en direction des lycéens des zones d'éducation prioritaire (ZEP). L'Institut d'études politiques de Paris a déjà établi, depuis mai 2001, une filière spécifique de recrutement en partenariat avec des lycées de ZEP.
Enfin, le chef de l'Etat doit inviter les partenaires sociaux à ouvrir des négociations interprofessionnelles pour promouvoir la diversité dans les entreprises.

© 2005 Net-iris

Commentaires et réactions :